Livraison gratuite dès 100€ pour la France et la Belgique

Visitez la boutique
Logo Le Chou Brave
Logo Le Chou Brave

Vers une agriculture exclusivement biologique en Suisse ?

Publié le : 1 mai 2021Par

D’ici au 13 juin 2021, la population suisse est invitée à se prononcer sur une double initiative de la fédération BioSuisse : « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse » et « Pour une eau potable propre ». Le pays pourrait ainsi passer en production 100 % bio dans les dix années à venir, et devenir ainsi le pionnier d’une nouvelle politique agricole respectueuse de l’environnement et de la santé.

Vers une agriculture saine et durable ?

La possibilité d’interdire totalement l’utilisation de produits phytosanitaires de synthèse sur tout un territoire est enfin soulevée ! Et ça se passe dans pays limitrophe de la France. La votation est initiée par BioSuisse (qui représente environ 95 % des productrices et producteurs biologiques suisses), associée à l’Association des petits paysans (VKMB) et à la certification Demeter Suisse – qui promeut l’agriculture biodynamique. La mesure concerne à la fois les exploitations agricoles (production et transformation des denrées alimentaires) et l’entretien du territoire (espaces verts publics et jardins privés), ainsi que la protection d’infrastructures telles que les voies de chemin de fer.

L’initiative vise également à interdire l’importation de denrées alimentaires produites avec des pesticides, de façon à protéger l’agriculture locale. Elle englobe même des exigences supplémentaires à la seule suppression des produits chimiques de synthèse : l’interdiction pour les agriculteurs d’utiliser des antibiotiques dans leurs élevages, réorientant donc leur gestion vers une agriculture non intensive. Enfin, l’initiative propose que les agriculteurs produisent leur propre fourrage pour nourrir leurs bêtes.

Le bio enfin prôné comme solution générale

Bannir les pesticides et les antibiotiques, c’est aussi protéger les cours d’eau, donc l’eau potable qui, en plus d’être consommable, irrigue les sols, et ainsi promettre la production d’aliments sains. C’est aussi protéger les insectes – les abeilles bien sûr mais pas seulement. Un horizon qui fait rêver les consommateurs toujours plus nombreux de produits estampillés du label Bourgeon (le label bio Suisse) ; ceux-là même qui soutiennent déjà la production d’aliments sains dans une agriculture durable et respectueuse. En 2020, le secteur bio a atteint des chiffres records avec une croissance de près de 20 %.

Opportunité ou danger ?

Les « pour » voient ces deux initiatives comme une chance unique de transformer enfin l’agriculture suisse – et peut-être de devenir un modèle au niveau mondial, alors même que la politique agricole est un immense enjeu pour les années à venir, nécessitant en effet des prises de décisions claires et une période de transition à initier rapidement.
En revanche, les agriculteurs sont les premiers pris dans la tourmente et considèrent que les mesures sont extrêmes : si cette initiative est validée, les exploitations qui n’opèrent pas une conversion en agriculture bio (donc qui continuent d’utiliser des pesticides et d’administrer des antibiotiques en prévention aux animaux d’élevage) se verront retirer les subventions. Idem pour ceux qui ne parviendront pas à les nourrir avec un fourrage qu’elles produiront elles-mêmes – ce qui serait compliqué voire impossible pour certains, selon les régions. Ils craignent aussi la perte d’une partie de leur rendement, avec la conséquence directe d’une production moins rémunératrice, et donc un besoin de subventions accru.
Le Conseil fédéral et le Parlement rejettent également cette double initiative et appellent leurs concitoyens à voter « non ». Leur argument principal : l’interdiction des pesticides de synthèse affaiblirait l’approvisionnement de la population en denrées alimentaires produites en Suisse. La Suisse produit en effet moins de 60 % de ce dont elle a besoin pour se nourrir, le reste est importé. Or, sans produits phytosanitaires, la crainte est que les rendements baissent, et par conséquent que les importations augmentent.

Les préjugés et les réticences sont toujours ancrés quant à la capacité de l’agriculture bio à être économiquement durable et à pouvoir nourrir la planète… C’est pourtant un objectif à 2050 avec une estimation de 9 milliards d’êtres humains. Or, pour créer un nouveau système de production alimentaire durable et muter enfin vers un nouveau schéma en accord avec la protection de l’environnement et de la santé, tout en nourrissant toujours plus de monde, l’agriculture doit évoluer, plus en harmonie avec la nature et la santé publique qu’elle ne l’a fait ces dernières décennies. Ce modèle pourrait-il trouver un écho en France ?

Nous suivre

Recevez nos meilleurs articles, des idées recette, nos interviews en avant-première, et ne ratez aucun événement.

Inscrivez-vous à notre infolettre !

Partager cet article

À propos de l’auteur

Journaliste pour la presse print & web, elle est spécialisée dans les thématiques maison, jardin, kids, santé naturelle. Passionnée par la décoration, l’écologie-la nature, l’empowerment, la cuisine saine et le yoga, elle est aussi maman de deux petits d’Homme. Depuis leur naissance, elle met tout en œuvre pour leur épanouissement : éducation bienveillante et positive, nourriture du corps et de l’esprit…

Commentaires

Afficher

Laisser un commentaire

À lire aussi

Les miracles du céleri branche

Par |7 mai 2021|

Le céleri branche est l’outil régénérant absolu pour beaucoup ! Énergisant, détoxifiant, antioxydant, sa faculté à libérer les toxines du foie, des intestins et du cerveau est largement attestée.

Lire l'article
Charger plus d’articles

Soutenez le ChouBrave

Par vos dons et vos achats vous encouragez :
  • Un magazine indépendant
  • Du contenu toujours plus qualitatif
  • L’achat de matériel, notamment pour les reportages vidéos (lumières, caméras, etc.)
  • Nos déplacements
  • L’impression des flyers et autres supports de communication
  • L’élaboration de différents projets
Je visite la boutique
Je m’abonne
Je fais un don

Les plus populaires

1010, 2018

Irène Grosjean – Le livre

Par |10 octobre 2018|

Nous vous avons présenté Irène Grosjean en 2013, avec la fameuse vidéo « La vie en abondance » qui a été visionnée plus de 2 millions de fois à travers le monde. Au cours

Lire l'article

Nous suivre

Recevez nos meilleurs articles, des idées recettes, nos interviews en avant-première, et ne ratez aucun événement.

Inscrivez-vous à notre infolettre !
Aller en haut