Livraison gratuite dès 100€ pour la France et la Belgique

Visitez la boutique
Logo Le Chou Brave
Logo Le Chou Brave

Les hydrolats, bienfaits et usages

Publié le : 24 mars 2021Par

Les hydrolats sont d’étonnantes et vertueuses eaux issues de la distillation des fleurs ou des plantes.

Qu’est-ce qu’un hydrolat ?

Le mot « Hydrolat » vient du latin « hydro » qui signifie « eau » et du vieux français « lat » ou  » lait » faisant référence à l’aspect un peu trouble du liquide distillé. Ils sont réalisés avec un alambic, à la vapeur d’eau ; l’hydrolat aromatique est la phase aqueuse qui se trouve au fond de l’essencier après distillation. Ils font partie de l’aromathérapie, tout comme les huiles essentielles, mais les hydrolats sont plus doux, car moins concentrés. Ces eaux portent des messages pour notre corps et optimisent notre santé. Lorsque la plante distillée est une plante aromatique, on obtient de l’huile essentielle en parallèle. En effet, au sortir de l’alambic, lors de la distillation, deux produits sont obtenus : d’un côté, l’huile essentielle qui se trouve en général au-dessus de l’hydrolat, et de l’autre l’hydrolat ou eau aromatique de distillation.

Quelles plantes composent les hydrolats ?

Seules les plantes aromatiques permettent de récolter à la fois une huile essentielle et un hydrolat. Par exemple, le romarin, la rose, le laurier, la camomille, le thym, le basilic, le genévrier… En revanche, certaines plantes sont distillées uniquement pour leur hydrolat, par exemple l’hamamélis, le bleuet…

Histoire des hydrolats

Longtemps considérés comme des résidus, des sous-produits de la distillation, ils sont pendant longtemps moins connus et utilisés que les huiles essentielles. Il y a 3000 ans déjà, on distillait pour obtenir des eaux précieuses, c’est connu depuis le temps des Égyptiens. Au XIème siècle, Avicenne, célèbre philosophe et médecin persan, perfectionne la technique de distillation par entraînement à la vapeur d’eau, il obtient alors de l’huile essentielle et de l’hydrolat. Au XVIIIème siècle, beaucoup de médecins, de guérisseurs et d’alchimistes utilisent les eaux florales, plus répandues alors que les huiles essentielles. Par la suite, les hydrolats finissent par tomber dans l’oubli. Pourquoi ? En partie parce qu’ils ont une faible valeur économique par rapport aux huiles essentielles, mais nécessitent aussi un peu plus de technique de filtration. De plus, leur conservation est moindre que celle des huiles essentielles, bien que très correcte.

Hydrolats et eaux florales : quelle différence ?

C’est sensiblement la même chose, mais avec une nuance : ce qui les différencie est le type de plante distillée. Les eaux florales sont un sous-groupe d’hydrolats qui sont issus uniquement de fleurs. La différence entre une eau florale et un hydrolat est que l’eau florale provient d’une fleur, c’est un hydrolat de fleur. Les hydrolats, eux, proviennent d’une partie de la plante : la feuille, la fleur… Autrement dit, les hydrolats regroupent les eaux florales mais ne sont pas que des eaux de fleurs.

La qualité d’un hydrolat

L’hydrolat doit être 100 % pur et naturel. Il  ne doit pas être coupé avec de l’eau ou additionné à des conservateurs, sinon vous en perdez les vertus. Il faut donc bien vérifier qu’il s’agit d’une eau florale véritable. Comment alors bien choisir son hydrolat ? Nous vous conseillons d’être attentif à plusieurs critères :

  • Le nom botanique complet
  • Quelle est la partie distillée
  • 100 % pur et naturel
  • issu de l’Agriculture biologique

Mais sa qualité dépend aussi du soin donné à la distillation, au moment de sa production. Les hydrolats sont obtenus par le passage de la vapeur d’eau au cours de la distillation, à travers les produits végétaux et avec une récupération par condensation. La quantité d’eau utilisée pour distiller est variable selon le producteur, tout dépend si il souhaite privilégier la quantité ou la qualité… Vous pouvez donc parfois trouver sur les emballages d’hydrolats des indications sur la vitesse de distillation, la qualité des végétaux, de la qualité de l’eau utilisée pour la distillation, etc. Quand on souhaite avoir la véritable valeur thérapeutique d’un hydrolat, le procédé de distillation doit se faire à basse pression et ne sont conservés que les 30 à 40 % de l’hydrolat, c’est-à-dire les fractions qui sont les plus riches en molécules hydrophiles et actives. L’hydrolat provenant des dernières étapes de la distillation contient en fait plus d’eau pure que d’actifs thérapeutiques.

Conservation des hydrolats

La conservation des hydrolats est plus délicate que celle des huiles essentielles ; ils sont en effet plus sensibles à la chaleur, à la lumière ou aux attaques microbiennes. Ils doivent donc être conditionnés dans des flacons propres, teintés et opaques, avec une préférence pour le verre, les plastiques pouvant transpirer et altérer la qualité de l’hydrolat. Notons que les temps de conservation, selon la nature et le procédé, varie de quelques mois à deux ans, en privilégiant une température ne dépassant pas 20°C.

La valeur énergétique des hydrolats

Leurs propriétés thérapeutiques, notamment dans le domaine psycho-émotionnel, sont dues à la forte capacité de l’eau à mémoriser l’information thérapeutique du végétal. Vous pouvez lire les recherches menées par le célèbre Docteur Masaru Emoto dans son livre « Les messages cachés de l’eau ». Chaque goutte d’hydrolat contient toutes les informations de la plante, dans le même principe que l’homéopathie. Les hydrolats agissent donc comme une thérapeutique naturelle, entre la phytothérapie et l’homéopathie.

Comment utiliser les hydrolats

Leur utilisation est d’une grande simplicité : il suffit d’en rajouter dans vos boissons, pour la plupart, mais elle peuvent aussi entrer dans votre cuisine, votre salle de bain. Elles ont vertu à corriger bien des maux, en profondeur et en douceur. Ces eaux magiques sont de véritables médicaments naturels.

Il suffit d’ajouter 4 à 5 cuillères à soupe d’hydrolat dans un litre ou un demi-litre d’eau à boire dans la journée. Ou bien une cuillère à café par tasse d’eau chaude (non bouillante pour ne pas en altérer ses bienfaits) ou par verre d’eau fraîche non glacée. Vous pouvez en mettre partout : dans les boissons fraîches aromatisées pour la journée, mais aussi dans vos plats ou dans vos cosmétiques !  Leur usage est absolument possible partout, selon vos envies. Et si vous hésitez entre plusieurs hydrolats, vous pouvez les associer, tout comme les huiles essentielles, pour former une synergie qui combinera leurs bienfaits.

En usage interne.

Il peut donc être directement versé dans l’eau et se mélange parfaitement bien. Il n’y a absolument aucune contre-indication, peut être employé à tout âge notamment avec les jeunes enfants. Il n’y a aucune précautions d’usage, comme avec les huiles essentielles par exemple, mais il est souvent conseillé les prendre en cure de trois semaines, à renouveler quand vous le sentez, et d’alterner les hydrosols régulièrement. De toute façon, votre corps, une fois qu’il a reçu l’information de l’hydrolat, ne nécessite pas un usage ad vitam : il prend l’information dont il a besoin et l’assimile.

Il est conseillé de mettre deux cuillères à soupe diluées dans 500 ml ou 1 litre d’eau à boire toute la journée ou tout simplement 1 cuillère à soupe dans un verre d’eau 2 fois par jour, pour les adultes. Privilégiez une cuillère à café pour les enfants. Leur métabolisme sera en effet plus sensible à l’information de l’hydrolat à plus faible dose que pour les adultes.

Autres usages possibles

En gargarismes, pour des bains de bouche ou des lavements de nez ou des irrigations vaginales. On utilise l’hydrolat pur ou dilué ici, selon si vos muqueuses sont sensibles.

Les possibilités d’un usage en cuisine sont illimitées ! Pâtisseries, sauce, plats avec de l’eau de fleur d’oranger, de lavande, de rose,… Il faut simplement ne pas les porter à température élevée, car ils perdent alors de leurs propriétés odorantes et gustatives. Privilégiez donc le cru ou la cuisson douce.

En usage externe

Les hydrolats ont une excellente tolérance cutanée : aucune irritation sur la peau et les muqueuses, ainsi sont-ils employés en frictions, compresses, vaporisation ou même en bain aromatique. En cosmétique, on peut confectionner des lotions toniques du visage ( hamamélis, tilleul, rose, fleur d’oranger…) ou des lotions antiseptiques, apaisantes et tonifiantes ( lavande, camomille…), mais vous pouvez aussi les mélanger à vos crèmes et soins du visage ou du corps.

Dans votre salle de bain

Le choix de votre hydrolat se fera selon votre type de peau et l’action recherchée. Voici quelques exemples non exhaustifs :

  • Peaux mixtes : rose, immortelle, ciste
  • Peaux grasses : hamamélis, rose, laurier noble, lavande, myrte, menthe poivrée, géranium
  • Peaux acnéiques : teatree, sauge sclarée, romarin à verbénone, laurier noble, géranium
  • Peaux sèches : bleuet, camomille, fleurs d’oranger
  • Peaux sensibles et réactives : bleuet, hélichryse, camomille, hamamélis, tilleul
  • Peaux matures : verveine, mélisse, rose, ciste

Dans notre boutique

Au Chou Brave, nous avions à cœur de vous proposer des hydrolats de qualité, nous avons donc choisi des synergies vous permettant d’avoir des mélanges prêts à l’emploi, pour effectuer vos cures sans vous inquiéter des dosages. Nous vous proposons sept synergies :

Biocircul silhouette : pour améliorer la circulation du sang et diminuer la sensation de jambes lourdes. 100 % hydro premium bio de sauge, armoise, genièvre, cyprès et verveine.

Biosoupl draineur : boisson drainante qui aide à réduire les tensions musculaires et articulaires. 100 % hydro premium bio de genièvre, eucalyptus, sapin, thym et mélisse.

Biodigest : contre les digestions difficiles et autres ballonnements. 100 % hydro premium bio de géranium, camomille, tanaisie, laurier et sarriette.

Bioelimin minceur : la boisson amincissante et detox. 100 % premium bio de romarin, eucalyptus, sauge, genièvre, sarriette et laurier.

Biopurify tonique : pour redonner de l’énergie. 100 % hydro premium bio de romarin, menthe et thym.

Biorelax détente : pour se relaxer, soulager les crises d’angoisse et mieux dormir. 100 % hydro premium bio de lavande, camomille, mélisse et verveine.

Biorespir respiratoire : pour lutter contre les maux de l’hiver et ouvrir les voies respiratoires. 100 % hydro premium bio d’eucalyptus, sapin, thym et sarriette.

Nous suivre

Recevez nos meilleurs articles, des idées recette, nos interviews en avant-première, et ne ratez aucun événement.

Inscrivez-vous à notre infolettre !

Partager cet article

À propos de l’auteur

Rédactrice, thérapeute psycho-énergéticienne. © V. Fernandel

Commentaires

Afficher

Laisser un commentaire

À lire aussi

Le bain hyperthermique

Par |26 juillet 2021|

Connaissez-vous le bain hyperthermique ? C'est l’un des procédés thérapeutiques les plus efficaces pour désincruster les déchets profonds et pour drainer les toxines acides qui saturent le terrain. L’élévation

Lire l'article

Soutenez le ChouBrave

Par vos dons et vos achats vous encouragez :
  • Un magazine indépendant
  • Du contenu toujours plus qualitatif
  • L’achat de matériel, notamment pour les reportages vidéos (lumières, caméras, etc.)
  • Nos déplacements
  • L’impression des flyers et autres supports de communication
  • L’élaboration de différents projets
Je visite la boutique
Je m’abonne
Je fais un don

Les plus populaires

1404, 2020

Des magazines OFFERTS

Par |14 avril 2020|

À vos côtés pour vous inspirer, vous soutenir et vous enthousiasmer, Le Chou Brave magazine met à votre disposition du contenu gratuit ! Découvrez les premiers numéros du mag'

Lire l'article

Nous suivre

Recevez nos meilleurs articles, des idées recettes, nos interviews en avant-première, et ne ratez aucun événement.

Inscrivez-vous à notre infolettre !

Aller en haut