Livraison gratuite dès 100€ pour la France et la Belgique

Visitez la boutique
Logo Le Chou Brave
Logo Le Chou Brave

La Grande Malbouffe, sur Arte

Publié le : 8 mars 2021Par

Excellent documentaire que celui de « La Grande Malbouffe », actuellement visible sur Arte. Les réalisateurs prennent le prétexte de « l’autopsie » d’un Cordon bleu pour nous en apprendre encore un peu plus sur les pratiques de l’industrie agro-alimentaire : édifiant !

Les leurres chimiques joliment emballés

La télévision, depuis quelques années, a pris l’habitude de pointer du doigt les aliments qui, pour l’essentiel, constituent la nourriture quotidienne de la majorité des Français. Nous laissant, au moment d’éteindre la télécommande, un profond sentiment de dégoût, voire de culpabilité, souvent l’ambition -promis, juré !- que nous ne toucherons plus à ces leurres chimiques joliment emballés. « La grande Malbouffe » est évidemment un de ces documentaires de plus, destinés à ouvrir nos consciences de consommateurs à défaut, hélas, de celles des industriels. Quel joli prétexte que de partir d’un cordon bleu, mets banal « cuisiné » par toute maman pressée. Mea culpa…

On jaunit puis… on blanchit

Cette escalope de viande renfermant un coulant de fromage et une tranche de bacon ne nécessiterait que cinq ingrédients chez tout cuisinier qui se respecte… Celui acheté en supermarché en contient 30 ! Un véritable cocktail d’additifs dont les interactions ne sont même pas toutes connues, mais qui ne laissent aucun doute sur les risques qu’elles comportent pour la santé. Prenons, par exemple, le E171, ce fameux dioxyde de titane présent autant dans les crèmes solaires que les peintures. Ici, dans ce cordon bleu, il servira à blanchir le fromage que l’additif précédent a eu la juteuse présence de rendre plus crémeux mais qui, hélas, a contribué à trop le jaunir. On jaunit puis on blanchit… et au final, c’est le gourmand qui rit jaune…

Pas d’encre minérale mais… du plastique

Mais où tout cela s’arrêtera-t-il ? La France, depuis le 1er janvier 2020, a interdit le E171 dans l’alimentation. Le discours n’est pour l’instant pas suivi en Europe. Et de toute façon, tout cela ne ressemble-t-il pas au combat de David contre Goliath ? Autre exemple : celui des emballages. Si beaux, si colorés, si alléchants ! L’encre de la plupart contient néanmoins des huiles minérales dérivées du pétrole, cancérigènes, et que le corps ne sait pas éliminer. Les petites batailles finissent, parfois, par porter leurs fruits, car, aujourd’hui, certains industriels exigent de leurs fournisseurs des encres d’impression plus propres. C’est sans compter sur le carton recyclé qui, dans une précédente vie, était marqué de ces encres et colles dont les traces restent aujourd’hui. Quelles solutions ? Acheter des aliments qui ne soient pas au contact du carton. Comme ces biscuits préemballés dans une enveloppe plastique… Pas de risques de contamination donc, mais un peu plus de plastique pour la planète ! C’est l’histoire du serpent qui se mord la queue, celle d’une société qui a perdu la tête !

Devenir vegan, la solution ?

« Faites vos courses par derrière » nous conseille une nutritionniste invitée dans ce documentaire. C’est-à-dire, apprenez à analyser chacun des ingrédients de la composition de votre produit. Composition qui n’est jamais tout à fait exhaustive, à l’exemple de ces huiles minérales, présentes par le contact avec l’emballage mais qui, à aucun moment, ne sont utilisées dans la chaîne de production. Apprenez aussi à ne plus vous laisser berner par des mentions telles « sans gluten », « sans huile de palme »… sur des packagings de denrées qui n’ont jamais nécessité l’ajout de gluten ou d’huile. Ce grand n’importe quoi pousse-t-il à devenir vegan ? Même pas, si on assiste à la fabrication d’un steack vegan : une accumulation de poudres et de levures dont le mariage tend à reconstituer le goût du poulet, l’arôme de la viande. « Plus un aliment est transformé, plus les risques sont grands pour la santé ». Et le marché des produits vegan, marché en forte expansion, renferme aussi son lot de produits ultra-transformés.

Un manège mortifère

« Vivante, variée, végétale » sont les trois concepts-clés prônés par les défenseurs d’une alimentation saine, que le magazine le Chou Brave aime tellement à honorer. Une alimentation sans chimie pourrait-on résumer. Mais, comme toujours dans ce drôle de monde, enlever des additifs dans l’alimentation revient à en augmenter le coût, donc à en réduire le profit. Pas demain la veille que l’industrie agro-alimentaire cessera ce manège mortifère, qui fait, par là-même, la croissance de sa grande sœur : l’industrie pharmaceutique.

La Grande Malbouffe, réalisé par Maud Gangler et Martin Blanchard (90 min). Disponible en replay sur Arte.tv jusqu’au 2 avril. 

VOIR LE FILM

Nous suivre

Recevez nos meilleurs articles, des idées recette, nos interviews en avant-première, et ne ratez aucun événement.

Inscrivez-vous à notre infolettre !

Partager cet article

À propos de l’auteur

Journaliste, rédactrice web, spécialisée en santé, bien-être, thérapies naturelles et coach en développement personnel.

Commentaires

Afficher

Laisser un commentaire

À lire aussi

Les graines germées, ces super-aliments

Par |14 mai 2021|

Connaissez-vous les super-aliments, ces petites bombes nutritives qui soutiennent notre santé au quotidien ?  Ils concentrent des propriétés nutritionnelles et curatives exceptionnelles ! Les graines germées en font partie,

Lire l'article
Charger plus d’articles

Soutenez le ChouBrave

Par vos dons et vos achats vous encouragez :
  • Un magazine indépendant
  • Du contenu toujours plus qualitatif
  • L’achat de matériel, notamment pour les reportages vidéos (lumières, caméras, etc.)
  • Nos déplacements
  • L’impression des flyers et autres supports de communication
  • L’élaboration de différents projets
Je visite la boutique
Je m’abonne
Je fais un don

Les plus populaires

1010, 2018

Irène Grosjean – Le livre

Par |10 octobre 2018|

Nous vous avons présenté Irène Grosjean en 2013, avec la fameuse vidéo « La vie en abondance » qui a été visionnée plus de 2 millions de fois à travers le monde. Au cours

Lire l'article

Nous suivre

Recevez nos meilleurs articles, des idées recettes, nos interviews en avant-première, et ne ratez aucun événement.

Inscrivez-vous à notre infolettre !
Aller en haut