Livraison gratuite dès 100€ pour la France et la Belgique

Visitez la boutique
Logo Le Chou Brave
Logo Le Chou Brave

La France interdit les emballages plastique des fruits et légumes… ou presque

Publié le : 17 octobre 2021Par

Hourra ! La loi AGEC anti-gaspillage de 2020 vient d’adopter, ce 12 octobre 2021, un décret qui interdit le suremballage des fruits et légumes avec du plastique. Il sera effectif à partir du 1er janvier 2022. Un changement dans nos habitudes de production et de consommation qui pourrait être un (très) grand pas pour l’écologie… s’il n’y avait pas tant de souplesse dans cette mesure.

Consom’acteurs et associations de protection de la planète s’insurgent depuis plusieurs années devant les rayons de supermarchés remplis de végétaux sous plastique. Les a priori sur la praticité de ces emballages quant au calibrage et même à la qualité et la propreté des aliments vendus sous plastique sont tenaces ! Une étude Citeo / Observatoire de la consommation responsable de janvier 2021 note que « le vrac est une façon de consommer encore émergente, freinée par la crise sanitaire et limitée à certaines catégories de produits » (surtout épicerie). Mais ce décret pourrait amener à soustraire plus d’un milliard d’emballages en plastique par an.

30 fruits et légumes concernés

Exclusivement des végétaux frais et non transformés : pommes de terre, poireaux, choux, choux-fleurs, courgettes, aubergines, poivrons, concombres, carottes, tomates rondes, oignons, navets, courges, panais, radis, topinambours et légumes racines. Côté fruits : pommes, poires, bananes, clémentines, oranges, kiwis, mandarines, citrons, pamplemousses, prunes, melons, ananas, mangues, fruits de la passion et kakis.

Le président des producteurs de légumes de France, Jacques Rouchaussé, trouve cependant cette décision trop hâtive. Il argumente que « la filière dans son ensemble n’était pourtant pas prête avant 2025 ». Une déclaration qui nie les alternatives au plastique déjà disponibles ainsi que l’urgence d’un changement drastique de nos habitudes de consommation. Cf. le dernier rapport alarmant du GIEC, paru le 9 août 2021.

De belles paroles, plusieurs bémols

Première déception : la loi ne concerne que cette trentaine de fruits et légumes. Et même pour ceux-là, la tolérance quant au remplacement du plastique s’échelonnera avec délai de six mois pour se mettre en règle. Le calendrier est même très étalé avec des allègements jusqu’en 2026 ! Ce n’est donc qu’en 2026 que plus aucun fruit et légume ne serait vendu sous plastique.

Par ailleurs, la loi prévoit que cette obligation ne soit pas applicable aux fruits et légumes conditionnés par lots de 1,5 kilo ou plus, ainsi qu’aux « fruits et légumes présentant un risque de détérioration lors de leur vente en vrac ». En clair, les fruits mûrs ainsi que les fruits rouges (fraises et framboises principalement) et les graines germées seront encore vendus emballés dans du plastique jusqu’à la date butoir du 30 juin 2026. Les cerises, canneberges, airelles et physalis, elles, ainsi que la salade, la mâche, les jeunes pousses, les épinards, les herbes aromatiques, l’oseille, les fleurs comestibles ainsi que les endives, les asperges, les brocolis, les champignons, les pommes de terre et carottes primeur, ne sont pas non plus concernés avant le 31 décembre 2024. Les fragiles pêches, nectarines et abricots bénéficient d’une exemption jusqu’au 30 juin 2023. Ce sera également le cas pour certaines variétés de tomates (allongées, cerise ou cocktail), le raisin, les choux de Bruxelles, les haricots verts et, plus étonnamment, les oignons et les navets.

Au consommateur de faire la bascule

« Cela va dans le bon sens, note Aline Gubri, consultante en développement durable et créatrice du blog Consommons Sainement. Mais faut-il réellement attendre fin 2024 pour se mettre à vendre des endives en vrac (ou, à défaut, en sachets papier) et des asperges en bottes plutôt qu’en barquettes plastiques ? Alors que les solutions existent et fonctionnent déjà aujourd’hui ? Les transporteurs et distributeurs ont-ils vraiment besoin d’attendre 2026 pour remplacer les seaux et boîtes plastique des fruits rouges par des boîtes en papier mâché (comme les boîtes d’œufs), des barquettes carton et même du vrac, comme on peut le voir pour les myrtilles notamment ? » Les maraîchers et les magasins bio, qui vendent les fruits et légumes en vrac depuis toujours, sont le meilleur modèle. Et surtout, nous, consommateurs et citoyens, avons-nous besoin d’un décret pour choisir d’orienter nos achats vers le vrac ?

Dans le monde, 10,1 tonnes de plastique sont produites chaque seconde. Et en France, près de la moitié du plastique vierge est dédiée à nos emballages, principalement alimentaires…

Nous suivre

Recevez nos meilleurs articles, des idées recette, nos interviews en avant-première, et ne ratez aucun événement.

Inscrivez-vous à notre infolettre !

Partager cet article

À propos de l’auteur

Journaliste pour la presse print & web, elle est spécialisée dans les thématiques maison, jardin, kids, santé naturelle. Passionnée par la décoration, l’écologie-la nature, l’empowerment, la cuisine saine et le yoga, elle est aussi maman de deux petits d’Homme. Depuis leur naissance, elle met tout en œuvre pour leur épanouissement : éducation bienveillante et positive, nourriture du corps et de l’esprit…

Commentaires

Afficher

Laisser un commentaire

À lire aussi

Soutenez le ChouBrave

Par vos dons et vos achats vous encouragez :
  • Un magazine indépendant
  • Du contenu toujours plus qualitatif
  • L’achat de matériel, notamment pour les reportages vidéos (lumières, caméras, etc.)
  • Nos déplacements
  • L’impression des flyers et autres supports de communication
  • L’élaboration de différents projets
Je visite la boutique
Je m’abonne
Je fais un don

Les plus populaires

1404, 2020

Des magazines OFFERTS

Par |14 avril 2020|

À vos côtés pour vous inspirer, vous soutenir et vous enthousiasmer, Le Chou Brave magazine met à votre disposition du contenu gratuit ! Découvrez les premiers numéros du mag'

Lire l'article

Nous suivre

Recevez nos meilleurs articles, des idées recettes, nos interviews en avant-première, et ne ratez aucun événement.

Inscrivez-vous à notre infolettre !

Aller en haut