Le choix de l’eau de boisson est un sujet incontournable pour quiconque décide de (re)devenir acteur de sa santé. Cette question renvoie à beaucoup d’inquiétudes et de questionnements en France, où la qualité de l’eau dite « potable » est de plus en plus remise en question. Ce à quoi viennent s’ajouter l’impact sur l’environnement des bouteilles en plastique.

Pourquoi filtrer son eau de boisson ?

L’eau du robinet dite « potable » contient, selon les régions, de nombreux polluants et contaminants : perturbateurs endocriniens, antibiotiques, engrais, pesticides, fongicides, herbicides, solvants, hormones de croissance, des micro-organismes pathogènes tels que des chlamydias, des parasites, des éléments radioactifs : radium, strontium  90, plutonium.

Elle contient aussi des métaux lourds et de nombreux minéraux inorganiques.

Ces minéraux ne sont d’aucune utilité pour la santé humaine, puisque étant inorganiques, le corps humain ne peut tout simplement pas les assimiler.

Au contraire, ils encrassent les reins et les vaisseaux sanguins.

Le Dr Paul Bragg, auteur du livre The Miracle Fasting, a dit : « Le plus grand dommage causé par les minéraux inorganiques est au niveau des petites artères et d’autres vaisseaux sanguins du cerveau (75 % d’eau). Durcissement des artères et calcification des vaisseaux sanguins commencent le jour où vous commencez à prendre les produits chimiques inorganiques et minéraux de l’eau du robinet dans votre corps. »

Quant à l’eau en bouteille, elle contient elle aussi de nombreux minéraux inorganiques. Il suffit de lire les étiquettes pour s’en rendre compte. Certaines marques ont un résidu à sec, c’est-à-dire une quantité de minéraux résiduels après évaporation, de 350 mg/l alors que la quantité acceptable pour la santé humaine serait de 50 ml/l. Sans parler des perturbateurs endocriniens issus des bouteilles en plastique.

Il existe aujourd’hui plusieurs méthodes pour filtrer son eau de boisson : carafes filtrantes, osmoseurs, distillateurs d’eau.

Chacune de ces méthodes peut être choisie en fonction de plusieurs critères : besoins quotidiens en eau, budget, côté pratique.

En termes de qualité, l’eau distillée est de loin la meilleure.

Qu’est-ce que la distillation ?

La distillation d’eau est le seul système de purification qui enlève la plus grande variété de contaminants. Ce procédé permet de supprimer 99,8 % des résidus toxiques.

La distillation reproduit le cycle naturel de l’eau : évaporation, condensation, puis précipitation.

À la manière d’un rein artificiel, les résidus nocifs restent ainsi au fond de la cuve de distillation et on récupère une eau pure, exempte de polluants, de métaux lourds, de minéraux inorganiques, de contaminants. Il suffit d’observer le fond de la cuve après distillation pour en être convaincu.

J’utilise l’eau distillée depuis cinq ans, avec ma famille, et les effets positifs sur notre santé sont nombreux.

Parmi les effets observés : un meilleur fonctionnement des reins, la sensation de boire une eau vivante et vitalisante. Mes enfants, quand il leur arrive de boire de l’eau non distillée en dehors de la maison, me disent qu’elles sentent que ce n’est pas de l’eau qui leur fait du bien. Les enfants ont cette intuition et cette clairvoyance naturelle 😉

Une meilleure hydratation également. En supprimant les polluants et en les remplaçant par une eau distillée naturellement reminéralisée (nous verrons plus loin comment procéder), l’eau de boisson n’est plus uniquement un solvant qui traverse le corps et laisse des résidus toxiques sur son passage. C’est une eau de qualité, captée par l’organisme qui va renouveler les liquides souillés et hydrater chacune de nos cellules.

Attention toutefois, des règles s’imposent pour une consommation quotidienne d’eau distillée.

En effet, l’eau telle qu’on la récupère dans la carafe après distillation possède un pH légèrement acide. Cela lui confère des propriétés détoxifiantes. Si ces propriétés peuvent être intéressantes de manière ponctuelle, pendant une cure détox par exemple, il est important, pour la consommer quotidiennement sans danger, en particulier pour les enfants, d’informer l’eau et de la dynamiser pour lui redonner vie.

Comment ? Avec un bouchon de plasma de Quinton, quelques gouttes de jus d’un fruit frais ou de jus de légume, de chlorophylle ou de spiruline liquide. Bref, vous l’aurez compris, tout ce qui va redonner une information minérale à l’eau sera adapté.

Pour dynamiser l’eau distillée, on peut utiliser une fleur de vie, inscrire des mots positifs sur la bouteille, choisie en verre bleu de préférence, créer un tourbillon/vortex… et surtout y mettre plein de belles intentions.

Santé

.

Nathalie Gaillard
Naturopathe

coach en développement personnel

bloggeuse crulinaire.

facebook

Pour nos lecteurs-fans-amis suisses

Fontaine BIOsmoseur – l’eau Elixir de Vie.

Ultrafiltration de l’eau domestique par osmose inverse avec biodynamisation.

Savourez le délicieux goût d’une eau joyeuse et vivante au quotidien !

http://www.eauvivante.ch/