Livraison offerte en France métrop. et la Belgique dès 100€ d'achats

Confinement et épigénétique

Des études au pied levé commencent à tomber, annonçant les répercussions traumatiques de la politique sanitaire actuelle sur les enfants. Un constat d’autant plus alarmant que nous n’avons pas encore le recul nécessaire pour en mesurer l’ampleur. Des professionnels en psychologie, pédopsychiatrie, voient se multiplier les consultations avec des enfants présentant des symptômes de perturbations graves. Qu’en est-il de l’impact sur les adultes ? Revenons sur la façon dont fonctionne l’esprit, avec l’appui particulier des travaux de Bruce Lipton, un scientifique spécialiste de l’épigénétique. Il est désormais essentiel d’ouvrir les yeux sur ce qui se joue actuellement dans notre société.

Le développement relationnel essentiel à la vie

Selon les travaux de Bruce Lipton, 95 % de nos comportements au quotidien sont le fruit de programmes que nous avons intégrés dans notre vie et plus particulièrement avant l’âge de sept ans. Les sept premières années de la vie, l’enfant n’a pas encore un cerveau assez « élaboré » pour construire une pensée et une réflexion. En revanche, il intègre toutes les informations envoyées par son environnement, telle une caméra qui filme et enregistre tout. Son cerveau est encore comme neuf, c’est-à-dire sans programmes. Toutes les informations que son cerveau va accumuler, stocker, le seront sans distinction de violence ou de beauté. Son subconscient intègre patiemment, afin de se construire et faire de lui l’adulte en devenir. À partir de là, le constat est simple : qu’est-ce que nos enfants retiennent, en temps de guerre ou en temps de politique sanitaire contre un virus invisible ? Ils apprennent ce qu’on leur donne. Dans cette période qui nous tient depuis des mois dans une guerre invisible, selon les propres dires du président Macron, ils enregistrent qu’il faut vivre masqué, moins libres, que le contact est banni, que l’empathie devient un interdit. Bref leur développement relationnel est impacté.

« C’est la conscience qui crée l’expérience de vie. La conscience contrôle les gènes. » Bruce Lipton.

Notre conscience contrôle notre biologie

Bruce Lipton nous dit encore que notre niveau de conscience transmet chimiquement des informations qui viennent contrôler notre génétique. À l’inverse de la génétique dont on subit la transmission familiale, nous ne sommes pas déterminés par nos gènes, car ceux-ci sont régis par notre environnement, notre mode de vie et nos croyances. Nous avons donc la capacité d’optimiser nos gènes par le biais de notre conscience. En physique quantique, le principe de base est que notre conscience est créatrice de nos expériences de vie. Bruce Lipton nous dit que « si on rajoute cela à l’épigénétique, on comprend que notre conscience contrôle notre biologie. Donc la biologie et la physique révèlent que nous sommes de puissants créateurs de nos vies. » Or, quel impact sur nos vies lorsque nos consciences sont menées par notre environnement, voire par d’autres personnes ? C’est cela même qu’on appelle l’hypnose de masse.

« Si on donne notre pouvoir aux autres, leurs croyances contrôlent notre biologie. » Bruce Lipton

Le rôle de la conscience sur la santé

Nos croyances sont donc la somme des programmes que nous avons intégrés, mais notre corps est aussi impacté par l’effet d’hypnose que nous pouvons subir de la part du gouvernement et des médias, qui nous matraquent avec des mesures douteuses et des informations basées sur la peur. Il est donc possible d’en déduire que si on donne du pouvoir à cela, notre corps et notre santé en seront directement impactés. Une question s’impose alors : si on se fait contrôler par la peur, qu’on nous maintient dans un climat incessant de peur, quel en sera l’impact sur nos gènes ? Notre santé serait alors mise en danger par une politique gouvernementale visant à contrôler nos vies, en bâtissant une communication de la peur, tout autant de croyances que nous intégrons petit à petit comme une réalité collective, doucement mais sûrement, et dont nos gènes saisissent dans la foulée toute la répercussion, tel le ver dans le fruit qui se nourrit tranquillement. À l’instar de l’effet placebo qui guérit parce que l’esprit est persuadé qu’on l’a soigné, l’inverse est aussi vrai : si on vous dit que vous êtes malade, votre esprit croira à cette histoire et votre corps aussi.

« Nos croyances contrôlent notre biologie. » Bruce Lipton

Questionner le sens d’une absurdité manifeste

Revenons aux enfants et à leurs programmes intégrés avant 7 ans dans leur subconscient. Quel impact la période actuelle aura-t-elle sur eux ? Qu’est-ce qu’un enfant de moins de 7 ans intègre en regardant ses parents, ses professeurs, le monde entier porter un masque dans la rue ? Quel impact d’en porter un lui-même dès 6 ans ? Posons-nous la question. Selon Bruce Lipton, la conscience crée l’expérience de vie et contrôle nos gènes. Si j’ai un niveau de conscience accru, je peux modifier mes gènes. Or, nous sommes inconscients et en pilote automatique à 95 % du temps, c’est le subconscient qui est aux manettes… Pas de conclusions hâtives, cependant, nous pouvons réfléchir à l’impact de la politique sanitaire actuelle avec plus de hauteur et de recul ; nous pouvons réfléchir à trouver les mots qu’il faut pour redonner du pouvoir intérieur à nos enfants ; enfin, nous pouvons réfléchir à notre propre conscience des choses. En comprenant que notre vie est le fruit de nos programmes, nous pouvons décider de changer ces programmes. Cela commence par en prendre conscience et se responsabiliser. Respecter une politique restrictive imposée, prétendument pour notre bien, est une chose ; la questionner consciemment en est une autre.

Bibliographie, pour aller plus loin sur le pouvoir de l’esprit :

  • Retrouvez l’article : « Bruce Lipton, le pouvoir de l’esprit » sur Le Chou Brave.
  • Bruce Lipton, Biologie des croyances; biologie moléculaire de la cellule ; évolution spontanée, comment co-créer un avenir positif.
  • Joe Dispenza, Les clés de la guérison; Devenir Super-Conscient ; Rompre avec soi-même.
  • Gregg Braden, La guérison spontanée des croyances; La divine matrice.

Sophie Di Malta
Rédactrice, thérapeute psycho-énergéticienne.  

www.sophiedimalta.com

Retrouvez-la sur Facebook : @sophiedimaltaholistique 

© V. Fernandel
2021-01-20T10:44:22+01:00décembre 16th, 2020|0 commentaire

Laisser un commentaire

Go to Top