Livraison gratuite dès 100€ pour la France et la Belgique

Visitez la boutique
Logo Le Chou Brave
Logo Le Chou Brave

Le bain hyperthermique

Publié le : 26 juillet 2021Par

Connaissez-vous le bain hyperthermique ? C’est l’un des procédés thérapeutiques les plus efficaces pour désincruster les déchets profonds et pour drainer les toxines acides qui saturent le terrain. L’élévation de la température corporelle stimule le processus d’élimination (de détox) et d’immunité par la création d’une fièvre artificielle qui va aider l’organisme à brûler ses résidus métaboliques, pour les éliminer par une transpiration forcée. Ces bains peuvent être intéressants également pour favoriser l’élimination cutanée et pour apaiser le système nerveux.

Comment le pratiquer ?

  • Entrez dans le bain à 37°/38 C environ en ayant ajouté au préalable 2 cuillères à soupe soit de sel d’Epsom, soit de préparation Salmanoff (en fonction de vos besoins personnels)

  • Montez progressivement en température en ajoutant de l’eau chaude, sans que la chaleur ne devienne trop vive ; il est important de se sentir à l’aise. La température de l’eau pourra atteindre entre 39 et 42° C ou plus… Il ne sera pas pertinent d’entrer brusquement dans l’eau très chaude ; en effet, l’organisme se défend face à cette agression thermique, en fermant les pores. Ceux-ci s’ouvriront alors lentement, et les effets positifs du bain seraient alors fortement réduits.

  • La durée du bain pourra varier de 5 min à environ 1/4 d’heure (bien évidemment si vous vous sentiez mal avant la fin de cette durée, quittez le bain en douceur).

Astuces

Pour mieux supporter cette immersion chaude, il est possible de sortir quelques minutes les jambes hors de l’eau.
Par mesure de précaution et pour éviter la congestion de la tête, il est possible de mettre une lavette froide sur le front.
Cette pratique nécessite une évolution progressive. Ne pas hésiter à augmenter la température et la durée, sur plusieurs semaines.

Après le bain

Pour prolonger les effets, une fois le bain terminé, sortir doucement de l’eau et s’étendre une demi-heure, emmailloté.e dans un linge éponge et une couverture. Ce repos permet à l’organisme d’achever sa sudation et de retrouver son équilibre. Suivant sa vitalité, il est possible de prendre un bain tous les jours pendant deux ou trois semaines, ou tous les deux jours pendant plusieurs mois. Le bain se prend généralement le soir, car il détend bien l’organisme et favorise le sommeil.

Précautions

Attention cependant : ce type de bain n’est pas recommandé pour tout le monde. Cette pratique est fortement déconseillée aux personnes présentant des problèmes : cardiaques, de tensions, veineux.

Pour les premiers bains, veillez également à être accompagné.e à la sortie, car il n’est pas rare de ressentir de légers vertiges.

Zoom sur les bains Salmanoff

Le docteur Alexander Salmanoff (1875-1965) est l’inventeur de la « capillothérapie » ou médecine des capillaires. Il développa et utilisa avec grand succès ses méthodes sur des milliers de personnes en Europe. Ses méthodes furent même approuvées en 1952 par le ministère français de la Santé.

Le Dr Salmanoff considérait que la stagnation capillaire était à l’origine de maladies, par nécrose d’îlots de cellules non irriguées. Il existait pour lui un lien évident entre stase veineuse et infection. Sur ces principes, il mit au point des bains hyperthermiques, auxquels il ajouta de l’huile de térébenthine extraite de l’oléorésine de mélèze de Sibérie. Il composa alors trois formules différentes ayant des visées différentes :

  • Le bain jaune présente une action hypotensive et une action analgésique (contre la douleur). Il est composé d’essence de térébenthine, d’huile de ricin (50 %), acide oléique (20 %), soude caustique (13,4 %), eau ‘15 %).

  • Le bain blanc est réputé hypertensif et analgésique. Il est quant à lui composé de térébenthine (45 %), de savon, d’acide salicylique, d’alcool de camphre, d’extrait d’écorce de saule.

  • Le bain mixte, mélange à 50 %-50 % des deux précédents, est réputé sans effet sur la tension artérielle. En pratique, il est majoritairement recommandé pour toute situation pathologique.

N’hésitez pas à vous faire accompagner par un naturopathe pour vous accompagner à choisir ce qui vous correspond le mieux !

Nous suivre

Recevez nos meilleurs articles, des idées recette, nos interviews en avant-première, et ne ratez aucun événement.

Inscrivez-vous à notre infolettre !

Partager cet article

À propos de l’auteur

Géobiologue et naturopathe, Delphine est spécialisée dans la cuisine vivante et reçoit en consultations.

Commentaires

Afficher

Un commentaire

  1. La douche écossaise » Le Chou Brave 29 juillet 2021 à 14 h 40 min-Répondre

    […] écossaise » n’est pas qu’une expression : c’est aussi une véritable pratique d’hydrothérapie aux nombreux bienfaits ! Tonicité, détox, circulation sanguine… Par l’alternance d’eau […]

Laisser un commentaire

À lire aussi

Les carences du 21e siècle

Par |22 septembre 2021|

Notre alimentation est devenue ultra transformée, pauvre en micronutriments et contenant des éléments qui n'auraient rien à faire dans des aliments naturels (conservateur, colorants, pesticides…). Ce mode d'alimentation et

Lire l'article

Soutenez le ChouBrave

Par vos dons et vos achats vous encouragez :
  • Un magazine indépendant
  • Du contenu toujours plus qualitatif
  • L’achat de matériel, notamment pour les reportages vidéos (lumières, caméras, etc.)
  • Nos déplacements
  • L’impression des flyers et autres supports de communication
  • L’élaboration de différents projets
Je visite la boutique
Je m’abonne
Je fais un don

Les plus populaires

1404, 2020

Des magazines OFFERTS

Par |14 avril 2020|

À vos côtés pour vous inspirer, vous soutenir et vous enthousiasmer, Le Chou Brave magazine met à votre disposition du contenu gratuit ! Découvrez les premiers numéros du mag'

Lire l'article

Nous suivre

Recevez nos meilleurs articles, des idées recettes, nos interviews en avant-première, et ne ratez aucun événement.

Inscrivez-vous à notre infolettre !

Aller en haut