Livraison gratuite dès 100€ pour la France et la Belgique

Visitez la boutique
Logo Le Chou Brave
Logo Le Chou Brave

L’argile en usage externe

Publié le : 17 février 2021Par

L’argile a de très nombreuses vertus : elle soulage bien des maux et permet de nombreux soins du corps ! Prise par voie interne, elle soutient et apaise la digestion. En externe, elle a également de nombreuses propriétés et des usages divers : soin de la peau, détox, produits d’hygiène DIY… Zoom sur un produit naturel miracle.

Propriétés de l’argile

L’argile est antiseptique et régénérante. Selon une étude publiée en 2010, l’argile a une action efficace contre les germes potentiellement pathogènes Helicobacter pylori, Staphylococcus aureus, Pseudomonas aeruginosa, Salmonella typhimurium. Elle a ainsi une action intéressante pour éviter les infections cutanées lors de blessures ou autres plaies.
Étant hémostatique, l’argile active la coagulation (facteurs 8 et 12) pour permettre d’arrêter les hémorragies. Elle a donc des propriétés vulnéraires, qui aident à guérir les blessures et les plaies.
Par ailleurs, l’argile a un pouvoir absorbant et adsorbant, c’est-à-dire qu’elle est capable de capter et de fixer des corps étrangers dans une plaie. L’argile peut notamment se lier aux métaux lourds, mais également désodoriser et absorber la couleur d’une matière. L’argile va littéralement nettoyer la zone sur laquelle elle sera appliquée !

L’argile en application externe

L’argile en usage externe peut s’utiliser de plusieurs manières. Il est possible de l’appliquer sous forme sèche : en poudre, sous forme humide en cataplasme, en masque ou en shampooing, ou encore sous formes d’ovules chez la femme.

L’argile en poudre ou en caillou

Sur les coupures, les petites plaies ouvertes (après rinçage pour enlever les éléments étrangers), il est possible de saupoudrer la zone d’argile en poudre pour arrêter le saignement, permettre une bonne cicatrisation et empêcher les infections. Elle est également utilisée en poudre pour les fesses irritées des bébés.

Pour les problèmes de dents (infection, extraction) ou de gencives inflammées, il est conseillé de sucer un caillou d’argile. L’argile peut aussi être utilisée après des soins dentaires afin de détoxifier les produits anesthésiques résiduels. Enfin, l’argile en poudre (ultra-ventilée donc sans sable) peut aussi être utilisée pour confectionner des dentifrices naturels.

L’argile en cataplasme

Les cataplasmes d’argile sont indiqués dans de nombreux cas. Pour les brûlures, les coups de soleil, les irritations importantes, les abcès, les infections, les inflammations, les érythèmes fessiers, les cicatrices même post-opératoires, l’argile en cataplasme fait des merveilles. En effet, elle permet d’éliminer les toxines localisées, d’éviter les infections et de favoriser les processus de guérison et de régénération de la peau. L’argile est de plus en plus utilisée dans les hôpitaux pour les érythèmes fessiers des bébés, car ce traitement semble bien plus efficace que les crèmes médicamenteuses habituellement utilisées. Pour les brûlures, des cas de régénération spectaculaires de la peau ont pu être constatés, ainsi qu’un apaisement immédiat de celles-ci. L’argile, appliquée immédiatement et renouvelée régulièrement, en complément de la consultation d’un coupeur de feu, est sûrement l’un des meilleurs traitements des brûlures les plus graves !
Les cataplasmes peuvent aussi être utilisés pour stimuler un organe (cataplasme chaud) ou pour le drainer et le détoxifier (cataplasme à température ambiante).

Masque visage et shampooing

Appliquer des masques d’argile sur le visage est une excellente pratique pour conserver une peau jeune. L’argile aidera à éliminer les déchets et toxines qui sortent par la peau, et elle aidera à sa reconstruction. En cas d’acné, l’argile peut être appliquée directement sur les boutons, à condition de la renouveler souvent. À noter que pour une action efficace et prolongée, il faudra mettre une certaine épaisseur d’argile : au moins 1 cm. Un masque trop fin sera d’une efficacité limitée et sèchera trop vite.
Le Ghassoul, une argile spéciale ayant une teneur élevée en minéraux, aux propriétés détersives et dégraissantes, permet de réaliser des shampooings naturels très efficaces.

Les ovules d’argile

Pour les soucis de la sphère gynécologique, irritations, infections urinaires, ou pour détoxifier la zone en douceur, il est intéressant d’appliquer des ovules d’argiles que l’on confectionne soi-même. Il s’agit de former des boulettes d’argile de 2 cm en mélangeant l’argile en poudre à de l’huile de coco, puis d’insérer une boulette dans le vagin et d’attendre l’expulsion naturelle. S’il y a une sensation de gène ou d’irritation il faudra alors retirer l’ovule d’argile.

Contre-indications

Il est conseillé d’éviter l’argile sur les zones concernées par les stérilets et les pacemakers, ainsi que sur les reins et sur les intestins pendant la digestion (attendre 2h avant l’application).

Quelle argile choisir ?

Il existe plusieurs types d’argiles : smectite (montmorillonite), illite, kaolinite, de couleurs différentes en fonction de leur composition : verte, blanche, rouge, jaune.
L’argile verte, plus active, est le plus souvent choisie pour l’application en poudre et la réalisation des cataplasmes. Les argiles blanche, rouge et jaune sont plutôt utilisées pour la peau plus sensible du visage. Idéalement, il faudrait toutes les tester afin de voir laquelle est la mieux adaptée aux besoins du corps.

Dans le commerce, l’argile se trouve sous trois formes différentes :
L’argile en poudre, ultra-ventilée : cette argile est plus pure et débarrassée du sable que contient généralement l’argile.
– L’argile concassée, plus grossière : cette argile est surtout utilisée pour réaliser des cataplasmes, mais elle peut aussi, dans l’absolu, être utilisée pour les autres usages.
– L’argile en pâte, prête à l’emploi.

Il est important que l’argile soit séchée naturellement au soleil et surtout pas cuite comme certaines à 350 °C ! La cuisson enlève toutes les propriétés thérapeutiques de l’argile.

Les cataplasmes d’argile : préparation, application et conseils pratiques

Lors des préparations à base d’argile, il est important de veiller à ne pas utiliser de contenant et d’ustensile en métal pour ne pas dépolariser l’ionisation de l’argile. Il faut également éviter les matériaux plastiques autant que possible afin d’éviter un transfert vers l’argile. Ainsi les ustensiles en bois et en verre sont les plus adaptés quand il s’agit de manipuler de l’argile.

Pour préparer l’argile, placer de l’argile concassée dans un récipient en verre, en bois ou en terre puis recouvrir légèrement d’eau et enfin placer, si possible, au soleil jusqu’à ce que le mélange devienne homogène (au moins 20 minutes). Il faut laisser l’argile se gonfler d’eau naturellement, sans mélanger la préparation. La consistance ne doit être ni trop liquide, ni trop dure. Tout dépend de la zone d’application, mais plus l’argile est humide plus elle mettra du temps à sécher et donc plus longtemps elle pourra agir. Pour que l’argile se tienne sur une épaisseur d’un ou deux centimètres sans couler ni s’écraser lors de l’application du cataplasme, elle ne devra pas être trop liquide.

Préparer un cataplasme

Pour préparer un cataplasme, deux méthodes sont possibles en fonction de la situation : l’argile peut être étalée directement sur le corps puis recouverte d’un linge, ou déposée sur un linge à plat qui est ensuite appliqué sur la peau. Il est conseillé d’utiliser un tissu épais en fibre naturelle (coton, lin, chanvre, non coloré car l’argile absorbe la couleur) plus grand que la surface de la zone à traiter. À l’aide d’une spatule, l’argile peut être étalée sur la zone, d’une épaisseur de 3-4 mm à 2-3 cm en fonction des cas. Plus la couche d’argile est épaisse plus le cataplasme peut être conservé longtemps car l’argile mettra plus de temps à sécher. Il ne faut pas laisser sécher le cataplasme, il faut le retirer et le renouveler dès qu’il commence à sécher. Pour passer la nuit avec un cataplasme sans que l’argile ne sèche, il est possible d’envelopper l’argile d’un linge mouillé et/ou d’une feuille de chou qui conservera l’humidité, en terminant avec une bande sèche.
Un cataplasme utilisé ne pourra pas servir une seconde fois car l’argile a absorbé des toxines. Une fois utilisé, le cataplasme peut être jeté au jardin, au compost ou dans une mare.

Le secret de l’utilisation de l’argile en externe est d’être persévérant, il faut renouveler aussi souvent que nécessaire (toutes les heures, ou dès que l’argile commence à sécher) les cataplasmes et particulièrement dans les cas aïgus (inflammation, infection, coups de soleil, brûlures…). La durée d’application dépend de plusieurs facteurs et varie de 20 minutes à toute une nuit.

Afin d’avoir toujours de l’argile prête à l’emploi, l’argile peut être placée dans un récipient en verre assez grand avec un couvercle, ainsi elle restera humide et disponible à tout moment pour un cataplasme en cas d’urgences, de type brûlure.

L’argile peut s’appliquer froide, tiède ou chaude. Sur une zone chaude, enflammée, congestionnée, irritée, brulée, on appliquera l’argile froide. Si le cataplasme devient très chaud il faut le renouveler. Pour revitaliser un organe on pourra la tiédir ou la réchauffer un peu au soleil ou au bain-marie, la chaleur amenant une vascularisation de la zone et donc une augmentation de l’activité de l’organe. Il est déconseillé d’appliquer plusieurs cataplasmes sur plusieurs organes à la fois. En revanche, en cas de brûlure ou d’autres problèmes de peau, il est possible d’utiliser des cataplasmes sur plusieurs zones différentes.

Ces conseils d’ordre général ne se substituent pas à la consultation d’un médecin.
Pour un accompagnement complémentaire adapté, il est recommandé de consulter un naturopathe.

Pour tout savoir sur l’usage de l’argile en interne : La cure d’argile : bienfaits et mode d’emploi

Nous suivre

Recevez nos meilleurs articles, des idées recette, nos interviews en avant-première, et ne ratez aucun événement.

Inscrivez-vous à notre infolettre !

Partager cet article

À propos de l’auteur

Naturopathe-hygiéniste et iridologue, Ben est spécialisé en détoxification et en alimentation vivante. Il partage son expérience des pratiques naturelles de santé à travers des consultations, mais aussi des conférences, stages et ateliers. Installé au Pays basque dans un écolieu, il est passionné de permaculture et propose des formations personnalisées pour redonner vie à la terre et créer des forêts fruitières.

Commentaires

Afficher

Un commentaire

  1. […] Les bienfaits de l’argile sont très nombreux en interne, tout comme l’utilisation de l’argile en usage externe. Elle présente ainsi des propriétés cicatrisantes et régénérantes vraiment spectaculaires sur […]

Laisser un commentaire

À lire aussi

Soutenez le ChouBrave

Par vos dons et vos achats vous encouragez :
  • Un magazine indépendant
  • Du contenu toujours plus qualitatif
  • L’achat de matériel, notamment pour les reportages vidéos (lumières, caméras, etc.)
  • Nos déplacements
  • L’impression des flyers et autres supports de communication
  • L’élaboration de différents projets
Je visite la boutique
Je m’abonne
Je fais un don

Les plus populaires

1404, 2020

Des magazines OFFERTS

Par |14 avril 2020|

À vos côtés pour vous inspirer, vous soutenir et vous enthousiasmer, Le Chou Brave magazine met à votre disposition du contenu gratuit ! Découvrez les premiers numéros du mag'

Lire l'article

Nous suivre

Recevez nos meilleurs articles, des idées recettes, nos interviews en avant-première, et ne ratez aucun événement.

Inscrivez-vous à notre infolettre !

Aller en haut