Soutenons Envies Saines

Envies Saines est un projet de restaurant cru à Poitiers. Benoît, rédacteur et relecteur pour Le chou brave, nous invite à soutenir son projet :

 

Récemment, j’ai fait la rencontre de François Baudry.
François habite Poitiers, il a le projet d’ouvrir un restaurant en alimentation vivante.
Pour moi qui suis une nouvelle re-crue du cru,
cette rencontre était très enthousiasmante !

 

J’ai découvert l’alimentation vivante il y a environ un an.
Au début, c’était un peu comme une aventure solitaire,
Voguant sur les flots au gré des vents, drôle de galère…

 

Depuis peu cependant, je vais de rencontres en surprises,
peu à peu découvrant que je ne suis pas seul sur la banquise…
Bien au contraire !

 

François Baudry fait donc partie de ces rencontres récentes qui décloisonnent ma solitude et son projet conforte mon intuition que le voilier de l’alimentation vivante en France a le vent en poupe. Des restaurants en alimentation vivante en France, je n’en connais pas encore. Peut-être suis-je simplement mal informé ? En tout cas quand je rencontre François et que je prends connaissance de son projet, je vous le dis, ça m’enthousiasme !
J’ai donc eu envie de rédiger un article pour Le Chou Brave afin de faire connaître ce projet. Mon article est rédigé, mais il ne paraitra pas avant fevrier. Or, si François et son projet de restaurant ont besoin de soutien, c’est bien maintenant !
Tout son projet est detaillé sur le site de son appel a souscription, qui prend fin à la fin du mois.

 

Je ne prolonge pas plus ma prose,
mais plutôt ce que je vous propose,
c’est de visiter cette page,
et que par vous l’info se propage !

 

 

Benoît Doutreleau

 

 

Un commentaire

  1. Quelle super idée l’ouverture de ce restaurant, enfin un restaurant qui va se soucier de notre santé et de la planète. Mais pas facile de faire changer les habitudes alimentaires surtout lorsque rien n’est fait pour ça et que les lobbies de l’agroalimentaire font rage……Je travaille au rectorat et j’en ai assez d’être obliger de m’apporter mon déjeuner car nos restaurants administratifs font de la « mal bouffe » à tout va. Donnez-moi de vos nouvelles
    SYLVIE LAFOREST

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *