Imaginez que vous effeuilliez une marguerite, comme au temps des enfances amoureuses : je l’aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout… il sera aussi simple de perdre quelque volume et de vous sentir léger, plein d’ardeurs et d’idées nouvelles.