Pourquoi attendre d’être malade ?

L’humain est ainsi fait, qu’il doit atteindre son extrême limite avant de réagir. Il fait l’autruche jusqu’au moment où il est obligé de faire face avec toute la violence et la souffrance que peut provoquer une situation d’urgence. Il sait d’avance que la marmite va se mettre à siffler, mais il attend que la pression soit au maximum avant de prendre les mesures adéquates. Toujours à la limite de l’explosion.

Dans la tendance du développement personnel, un sujet qui a beaucoup de succès est celui de la procrastination. Quel joli mot… Pourquoi remettons toujours au lendemain ? N’attendez-plus pour devenir productif ! Je n’arrive pas à m’y mettre. Aidez-moi ! Trouvez la motivation dès aujourd’hui. Engagez-vous dans votre vie ! Etc etc etc … Et c’est ce genre de comportements qui nous amènent à la limite. Au fond de nous nous le savons, et pourtant, rien n’y fait.

 

Sommes-nous vraiment obligés de souffrir pour avancer et faire des choix bénéfiques avant que ce soit la catastrophe ?

Si on en croit les inspirateurs de ce monde « moderne », non ! Mais tout nous permet d’en douter quand nous prenons le temps d’observer notre façon de faire et celle de notre entourage.

Hormis quand la grande OMS (organisation mondiale de la santé) nous encourage à aller nous faire contrôler parce que nous faisons partie d’une population à risques (femme de plus de 45 ans pour le cancer du sein, homme de plus de 50 pour la prostate, la communauté homosexuelle pour le VIH, etc)…. Qui va spontanément, une fois dans l’année, faire un petit tour chez son médecin ? son naturopathe ?ou toute autre personne qui pourrait lui donner de bons conseils, et de la motivation, pour garder la santé ?

Pourtant, avant de commencer un sport de compétition nous nous entraînons d’arrache-pied. Nous prenons le temps de nous former et nous informer avant toute nouvelle activité ou job. Beaucoup de nos chères futures mamans vont suivre une des formation sur la respiration, le maintien, les toilettes de bébé et plus encore. Alors pourquoi ne pas le faire pour notre bien le plus précieux ? La santé !

Il est vrai que rien ne nous encourage à le faire. Nous n’avons souvent pas le temps, pas l’argent et ne savons pas vers qui nous tourner pour faire le point sur notre santé au sens large du terme ! Et depuis que nous sommes « assurés » pour tout et rien, nous avons, il faut le dire, un peu abandonné notre vie dans les mains d’autres.

Nous savons par expérience, de par notre vie personnelle ou professionnelle, que de prévoir nous sauve souvent de bien des tracas. Dans notre société où tout va plus vite, le « last minute » nous coûte de plus en plus cher. Et pour notre santé, il en est de même.

3 conseils pour garder la main sur sa santé

Consulter un professionnel du domaine une fois dans l’année

Que ce soit un naturopathe, un nutritionniste (en phase avec vos souhaits ou vos croyances alimentaires), un ostéopathe ou tout autre personne qui traite le sujet que vous souhaitez aborder, il peut être salvateur ou tout simplement motivant à reprendre ou garder le chemin du mieux-être. Posez-lui toutes les questions, il est la pour ça. La santé se partage, il aura certainement plaisir à cela.

Savez-vous que dans la Chine ancienne (et encore dans certaines contrées), toute la famille va au minimum une fois dans l’année consulter naturellement un médecin pour faire un bilan. Et si un membre de la famille tombe malade, le médecin doit s’engager à soigner GRATUITEMENT son patient. En Europe, la réputation d’un médecin se fait sur son nombre de patients. Plus il a de monde, plus le praticien est reconnu. En opposé avec la Chine où un médecin avec beaucoup de malades n’a pas bonne réputation.

 

Être curieux et s’informer

Plus besoin de se plonger dans des livres rébarbatifs compliqués et ennuyeux. Nous avons la chance folle d’avoir toute l’information à disposition tout le temps et partout. Qui nous empêche de regarder une petite conférence sur l’alimentation ou sur une nouvelle thérapie sur YouTube pendant que nous faisons autre chose ? Pendant le repassage, c’est idéal 😉 !

Maintenant vous avez la chance d’avoir toutes ces personnes dévouées qui partagent leurs connaissances, conseils et réflexions gratuitement avec vous. (SVP : valorisez-les, ils font majoritairement cela de bon cœur). Vous pouvez aussi lire un article de blog à la place d’un journal rempli de mauvaises nouvelles.

 

Vivre en conscience

C’est certainement le conseil le plus subjectif qui pourrait être donné. La question « Qu’est-ce vivre en conscience ? » peut provoquer de longs développements. En résumé, prendre conscience que chacun de nos actes, petits ou grands, ont une incidence sur notre santé, notre mieux-être. Chaque coup de fourchette, par exemple, est un vrai choix avec de vraies conséquences.

Cela ne veut pas dire qu’il faut se priver ! Loin de là… et bien au contraire. Cela veut dire : stop à l’automatisme et faire attention aux petits plaisirs rapides et éphémères. Trouver l’équilibre et la compréhension entre le corps et l’esprit.

 

En résumé, seul le savoir et la connaissance peuvent nous aider à comprendre notre véritable fonctionnement. Et ainsi prendre soin chaque jour de notre capital santé. Elle n’appartient à personne d’autre que vous. Prenez confiance en vous, vous n’avez pas besoin d’un diplôme au mur pour avoir cette responsabilité. Allez faire un week-end de stage ou de cours de cuisine santé, un week-end « detox » ou une initiation au jeûne avec des professionnels. Tout est à notre portée. Un week-end de shopping peut sûrement attendre.

Prenez grand soin de vous.


LaBraveTeam
(90% de bénévoles – 200% zen attitude)

SOUTENEZ-NOUS en vous procurant notre MAG’ trimestriel. 80 pages d’articles, d’astuces, de recettes et d’inspirations au bonheur. Imprimé en France.

• Abonnement Numérique: 17€50  

• Abonnement Papier France: 31€50 

• Abonnement Papier International: 41€50 

Nos abonnements sont FRAIS DE PORT inclus, et ne se reconduisent PAS automatiquement. C’est vous qui choisissez!

  1. Pour pouvoir consulter un médecin une fois par année il faut avoir accès à un médecin. Au Québec, triste réalité, nous sommes plusieurs millions à ne pas avoir de médecin à aller consulter, Il faut donc aller aux urgences. Dans les cas urgents l’attente est en moyenne de 6 heures, donc pour une simple consultation …. je vous laisse deviner 😉

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.