On est ce que l’on mange!

De nombreuses personnes le savent, moins le comprennent, peu l’ appliquent… et encore plus rares sont ceux qui ne limitent pas cet adage au niveau physique mais font le lien avec la vie psychique. Corps et esprit ne font qu’ un, comment ce qui affecte l’ un pourrait-il ignorer l’ autre ?

Il y a un lien direct entre les troubles physiques provoqués ou favorisés par l’ alimentation et la spiritualité. Quand on est migraineux, sous l’ emprise d’ une fatigue maladive, d’ une douleur aiguë ou chronique… notre esprit faiblit, notre vue du monde change, nous ne sommes plus les mêmes. Mais l’alimentation peut aussi être la cause de troubles psychiques! En particulier via des perturbations hormonales dues à la consommation d’ opioïdes – prolamines, caséines -, de produits animaux chargés en adrénaline et autres, ou encore à l’ exposition aux parabens et autres additifs alimentaires.

(R)Evolution

L’alimentation peut donc nous entraîner vers le bas… mais elle peut également être le moteur de notre évolution. C’ est elle qui, en grande partie, va nous apporter l’ énergie nécessaire à l’ utilisation de nos facultés et à l’éveil de notre sensibilité. Sans cette énergie, pas de spiritualité.

Outre l’ apport des éléments nécessaires à notre bon fonctionnement, l’ alimentation a sa place à l’origine même de nos avancées spirituelles. Les phytohormones des plantes, en particulier, ont de multiples effets positifs, certains pensent même que c’ est leur consommation sur plusieurs générations qui a  permis le développement de l’esprit humain, rien de moins*.

Les drogues, dures, douces ou alimentaires, permettent un relachâge endocrinien favorisant desétats spirituels et méditatifs. Mais elles rendent dépendant, vident nos réserves en neurotransmetteurs et en empêchent le remplacement. Les drogues, à moyen et long terme, créent la dépression, l’ égoïsme, l’ hypocrisie. Elles nous détruisent, parfois rapidement, parfois à petit feu, mais c’ est inéluctable. S’ il est plus confortable pour beaucoup d’ utiliser des stimulants plutôt que d’ écouter leurs véritables besoins, de se libérer de leurs peurs pour vivre vraiment leur vie, il reste qu’ il y a des conséquences physiques et spirituelles. Ces produits nous isolent de nous-même et des autres, ils nous empêchent de vivre véritablement dans la joie.

Pourtant, simplement en optimisant son alimentation, on atteint des états spirituels équivalents et surtout stables dans le temps. Trouver la sérénité, une nouvelle vision du monde, vivre des relations dans l’ Amour et l’ empathie, tout cela devient plus simple.

Je le constate chaque jour plus fortement chez moi. Avec mes changements de régimes, avec les mois qui deviennent des années, je suis plus serein, plus concentré, plus à l’ écoute des autres. Mais si je fais un écart en mangeant du blé, je deviens irritable, parfois je me mets en colère – ce qui ne m’ arrive plus autrement !

Bien sûr, il ne faut pas confondre les effets réels de notre nourriture avec son image rémanente que nous portons en nous. Les souvenirs s’ invitent souvent à notre table, certains aliments deviennent ainsi des nourritures émotionnelles ramenant à un bonheur perdu… mais ne permettant pas de le retrouver. On fera aussi attention au problème inverse, qui lorsqu’on retrouve le bonheur, nous pousse à retourner vers ces nourritures qui ont accompagné notre joie par le passé sans pourtant en être la cause.

Jérémy Fourestier, un extraordinnaire naturopathe que vous pouvez retrouver dans presque chacun de nos magazines.

*- À ce sujet, voir Left in the Dark de Tony Wright et, sur les effets physiques des phytohormones.


LaBraveTeam
(90% de bénévoles – 200% amoureux)

SOUTENEZ-NOUS en vous procurant notre MAG’ trimestriel. 80 pages d’articles, d’astuces, de recettes et d’inspirations au bonheur. Imprimé en France.

• Abonnement Numérique: 17€50  

• Abonnement Papier France: 31€50 

• Abonnement Papier International: 41€50 

Nos abonnements sont FRAIS DE PORT inclus, et ne se reconduisent PAS automatiquement. C’est vous qui choisissez!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *