Hommage au Féminin par Claude LHEUREUX

 

Hommage au Féminin

« Ne tomber pas Amoureux, soyer dans l’amour »

« Barry Long »

L’amour à un dessein, sans dessein, il est désespérer.

Je vais vous parler de mon expérience vécue, et que je souhaite à tout couple et homme, de vivre un jour. C’est l’histoire de ma vie en 5 exemples, d’où j’ai tiré un enseignement fondamental, pas toujours facile à suivre, qui m’a emmené sur la voie de la transformation de l’homme que je suis à ce jour.

C’est grâce aux femmes qui ont partagé ma vie, que je suis arrivé à vivre en partie ce couple, mais il me reste du travail, sur moi et sur l’amour à me donner à moi pour qu’un jour je puisse le vivre dans sa complétude.

1/ Cet enseignement que j’ai vécu dans mes relations de couple, permet à la femme et à l’homme d’être dans l’amour et non amoureux, et, dans la Vérité.

2/ Les Femmes de ma Vie.

A ce jour, elles sont 5 à avoir fait partie de ma vie, de mon évolution, et de ce que je suis devenu aujourd’hui.

Avec les 2 premières, j’ai expérimenté l’amour dans le, je t’aime exemple : tu m’aimes, oui, je t’aime, il y a eu la relation de pouvoir l’un sur l’autre, le contrôle, et la jalousie.

3/ Le couple Vrai m’a conduit à ce que j’ai nommé, le couple Divin, parce que je suis un être vrai avec ma (ou mon) partenaire de vie et que je partage mes ressentis sans là (le) juger tout en le respectant dans son espace sacré, quand nous avons une relation d’amour ou l’énergie est en phase avec toi et moi.

C’est à partir de ma 3eme femme Martine, docteur spécialisé en M.T.C. (médecine traditionnel chinoise) que j’ai commencé à parcourir un chemin plus approfondi de ce qu’est être dans l’Amour de soi et donc de l’autre et dans l’amour inconditionnel.

Martine avait parfois des réactions que je ne comprenais pas, ex : dans la relation sexuelle, parfois elle se refusait en me disant « je n’ai pas envie que tu poses en moi ta colère en me pénétrant, ou sous la forme de ta jouissance. Martine me parlait souvent de la forme de L’AMOUR que l’homme, si, il le souhaite au plus profond de lui peut apporter à la femme……

Ici, je fais une parenthèse.

4/« Ce qu’on devrait apprendre aux enfants en premier lieu : l’Amour de Soi… Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas de bonheur sans Amour, sans Estime de Soi. Parce que l’Amour du prochain passe par Soi. Là, se trouve la survie de l’Humanité. » Rava Bakou.

Mon avant dernière compagne Marie-Christine, là, rien que dans le prénom, il y avait un sérieux appel au divin (Marie-Madeleine, mère de jésus).

Marie est un être plus aérien (c’est à dire qu’elle vit souvent au-dessus du sol), moi, je suis plus terrien, elle a travaillé son atterrissage sur terre, être plus ancrée et moi, j’ai a travaillé l’inverse, être dans ma créativité souplesse etc…

Durant toute cette relation, j’ai travaillé à me connaître à me respecter, à m’exprimer dans ma vérité (ex : quand, je ne suis pas bien avec moi, cela ne veut pas dire que, c’est la faute de l’autre). Mais que c’est bien en moi, que cela se passe.

Il est important ici, que je vous parle de ma difficulté à intégrer ma part, Masculine, dans ma vie. Petit, je n’ai eu aucune référence de se masculin, aucun homme, je dis bien aucun, de ma famille n’ont pu me l’enseigner ou me donner l’image de se Masculin intérieure. Imaginez-vous ce petit garçon en recherche de se repères principale.

Je crois que ce connaître et savoir qui je suis, me fais travailler, intérieurement et me permet de me connecter à toutes ses choses que je découvre chez moi, et de les accepter, tel quel, que cela fait partie de moi, et que tout est possible, mais que d’intégrer ce travail va me demander de me centrer à l’intérieure de moi.

Avec Marie-Christine, je me suis poser cette question :  » Comment une femme plus jeune de 16 ans, ma cadette arrive-t-elle à me faire toucher cette part féminine, cet homme divin, qu’il y a, en moi. »

Que l’on soit femme ou homme, nous avons tous en nous une part masculine et féminine, ce que je ressens, aujourd’hui, est que, c’est, cette quête de mon équilibre entre ses deux polarités qui me mène vers mon couple vrai, si, j’arrive à cet état intérieure, c’est a dire, de m’aimer suffisamment de part et d’autres de ce féminin masculin, intérieure, alors je crois, que j’arriverai à être dans l’amour de l’autre sans être amoureux, je ressens qu’à ce moment-là, je n’ai pas besoin de l’autre pour être aimer, mais, être dans l’amour avec elle (ou lui).

Un jour, Marie, me demande de co-animer, son stage, intituler :  » de L’homme Divin à L’homme sacré, de la Femme divine à la Femme Sacrée », je me suis dit, si, je veux, le transmettre, il est nécessaire que je l’expérimente. Et voilà, que je crée un acte psycho magique, dirais, Mr Jodorowski.

Pendant, que je le vivais, j’ai ressenti à quel point l’homme, que je suis fait bel et bien partie, de la Co-création, il est donc vital, pour moi de prendre soin de moi, afin que je puisse prendre soin de l’autre, aussi bien dans l’acte d’amour seul, que dans celui ou je co-crée, un enfant.

Cette expérience avec elle, m’a permis de reconnaître que la femme est divine, et l’homme est divin. Que, si, je respecte son espace sacré. ( le sexe, ici, dans l’acte d’amour, elle respectera le mien).

Ici, parenthèse sur ma découverte pour moi d’avoir plusieurs orgasme dans le même acte d’amour. L’outil de Mantak Chia qu’il décrit dans son livre et qui consiste à…………

C’est en le pratiquant, que j’ai compris ce que c’est que partager avec ma compagne, et d’unir mon amour a son amour, en étant dans le moment présent avec elle dans cet acte d’amour que nous vivons sans qu’aucune image ou idée, si, ce n’est qu’elle, à regarder, cette femme avec qui, je partage l’amour, qu’elle me donne et que je lui rends.

Je suis intimement convaincu, que ce qu’il peut arriver de plus beau dans un couple, c’est d’arriver à l’orgasme en commun dans l’acte d’amour, mais aussi dans la vie de tous les jours, de se respecter soit, et de ne pas aller vider, mes poubelles sur l’autre, mais bien dans un endroit qui m’appartient.

Avec ma 5° compagne Christel, cela fût intense, comme c’est encore très frais, je vous dirais qu’au commencement de cette relation j’ai été trop rapide.

Cette relation m’apprend-t-elle, que je devais m’aimer encore plus, avant de reconstruire un couple, et pourtant nous avons tellement partagé de choses ensembles dans ce cours laps de temps, au début, je Co-créais, chez elle, un sentiment d’envahisseur, comme si, pour elle, je prenais toute la place, sans lui laisser un centimètre pour la sienne. Bien entendu, qu’elle est aller voir, ce que cela à réveiller chez elle, pour moi est venu le temps de regarder, qu’elle intrusif, je suis dans ma relation à l’autre……….. (Amour, amitiés, famille……..)

Tout a encore évolué, depuis ces 6 derniers mois, Christel a fait grandir en moi cet Amour, et la sagesse de l’homme nouveau, que je deviens, qu’en sera-t-il de notre avenir ensemble, là, aujourd’hui, nous nous sommes re-séparer, alors, je ressens comme, la première fois, un sentiment de pas fini, pourtant, j’ai l’impression que c’est à moi, de mettre, aussi un terme, à cette relation, qui sait.

Je sais aussi, par expérience vécue, que tout est possible, et, donc que notre relation pourrais revivre, si, Christel, se remet de son voyage, au fond d’elle-même.

Christel, m’a appris à travailler, la patience, et, comment ne pas se perdre dans le perfectionnisme, elle m’a dit un jour, que, le fait de croire que l’on ne peut pas blesser quelqu’un par amour, c’est une utopie, c’est peut être, vrai, que, si, je me lève, le matin en chantant et que je suis plein de joie et pendant, ce même laps de temps, elle qui souffre pour quelque raison que ce soit, ne peut le supporter et donc, je peux lui dire, ceci : ( le bonheur est plus contagieux, que le malheur, alors je vais, te donner un peu de mon bonheur).

« Moi, je me lève chaque jour et je décide d’aimer ma femme, jusqu’à minuit et à minuit cinq, je recommence. »

Conférence, D’Anne Dauphine Julliand.

 

Si, l’on peut contaminer, l’autre avec une lumière négative, on peut aussi le contaminer, avec une lumière positive, et je dois être, suffisamment conscient pour comprendre, ce qui se passe pour l’autre, à un niveau non verbal.

 

« L’homme a peut-être difficile à s’intégrer, dans sa propre réalisation à côté de ses femmes, qui peuvent aujourd’hui tout faire, mais l’homme doit prendre conscience que cette femme-là, est restée une femme avec toute sa fragilité et sa sensibilité » (auteur inconnu).

« Le souci de l’homme, c’est qu’il n’arrive pas à collecter ou à libérer ses propres énergies féminines, fondamentales, les plus fines en faisant l’amour, ces énergies divines, d’une beauté extraordinaire sont intenses et raffinées.

La Femme est l’amour personnifié, c’est là que l’homme a échoué à servir l’amour, et à servir physiquement la forme.

Nous les hommes, devront absorber et exprimer suffisamment d’amour, avec notre propre corps, pour atteindre la partie, la plus élevée de la femme, et d’aimer suffisamment, pour extraire les énergies, de son centre, le plus profond. « Barry Long »

La société Haïtienne, dominée par les hommes, considère les femmes, comme appartenant à un rang inférieure, je pense que, pour nous, les hommes, il est temps de reconnaître, que les femmes, n’ont pas besoin de nous, mais que pour que naissent des hommes, nous avons besoins des femmes, alors partageons ensemble sur cette terre, notre Amour, l’un pour l’autre, et sortons de la domination ou du contrôle de l’autre.

Il est un signe infaillible, auquel, on reconnaît que l’on aime quelqu’un d’AMOUR, c’est lorsque son visage, nous inspire plus de Désir physique, que tout autre partie de son corps.

« Christian Bobin »

J’ai envie de dire, que les hommes savent aimer et que peut-être, ils ne savent pas comment l’exprimer.

Respecter la femme, c’est pouvoir envisager l’amitié, ce qui n’exclut pas le jeu de la séduction, et, même dans certains cas le désir, et l’amour.

Un Homme vrai, ne séduit pas plusieurs femme en même temps, mais plusieurs fois la même. Auteur inconnu.

L’amour inconditionnel :

Commence par t’aimer Toi, L’amour de soit, permet l’accès à tout.

  • Comment aimer l’autre, si je ne m’aime pas
  • Comment aider l’autre, si je ne le fais pas pour moi
  • Comment montrer à l’autre qu’elle (il) est importante dans ma vie, si je ne suis pas important pour moi

Les 4 clés de Rava Bakou :

1. La clef de l’ego

Libère-toi de ton ego. Il n’est qu’une construction mentale, à laquelle, tu t’identifies, mais il n’est pas toi, et tu n’es pas lui. L’ego est un ensemble de programmes, implantés dans ton cerveau, qu’il te faut désactiver. Libère-toi de ton ego et, dans le silence et la solitude, tu pourras découvrir ton vrai moi.

Cette clef te dira qui tu es

2. La clef du temps

Vis toujours dans le moment présent. Le futur et le passé, ne sont que des concepts, ils ne sont que ta pensée. Le temps, n’existe pas, tout n’est que matière, qui se transforme. Observe et tu verras : tout se passe et se passera toujours maintenant.

Cette clef te donnera la vision juste

3. La clef de la vérité

Considère le monde comme un rêve. L’univers a ses propres règles, qu’il gère lui-même et nous en ignorons presque tout. La vérité est une inconnue, et la réalité, un point de vue. Vouloir changer, le cours des choses est aussi vain que de vouloir changer la vitesse de rotation de la terre.

Cette clef te donnera le recul nécessaire

4. La clef de la matrice

N’oublie jamais que tu es dans une matrice. Tout n’est qu’apparence et illusion. La société, notre matrice, est un système artificiel, illusoire, basé sur le conditionnement de l’homme, et ce dernier, ignorant de et effrayé par la liberté, qu’il n’a jamais connue, fera tout pour la protéger. Tout homme, non-éveillé est un danger potentiel.

(Je retransmets, ici ses 4 clefs, parce qu’elles sont pour moi, un enseignement, ce n’est pas nécessairement vrai, pour tout le monde).

 

Aujourd’hui et ici, je viens mettre l’accent, sur l’approche que l’homme et la femme peuvent suivre, pour se préparer à cette sexualité sacrée, et la vivre pleinement.


Sachez tout d’abord que la sexualité sacrée, s’ancre dans ce que j’appelle, la relation sacrée. Tous les humains ne sont pas capables de vivre une relation sacrée, ni une sexualité sacrée. Beaucoup de couples, à l’heure actuelle encore, restent entravés dans les anciennes énergies du couple névrotique. Cependant, dans le cœur de ceux qui s’éveillent à la lumière, s’exprime de plus en plus la soif divine d’un Amour Vrai, tandis que les retrouvailles de Flammes jumelles se font aussi plus nombreuses dans ces temps, de grand changement et d’accélération.
Alors, si vous pensez être avec une personne qui aspire tout comme vous à vivre une relation sacrée et une sexualité sacrée, ces mots et leur vibration sont pour vous.


Vous n’entrerez pas du jour au lendemain dans cette dimension sacrée. Il faut au départ une volonté commune, profonde et sincère. L’Amour Vrai est un engagement. Point de nécessité de mariage civil ou religieux pour cela. En revanche, le mariage intérieur, est un préalable important*. Si vous n’avez pas réconcilié et unifié en vous le féminin divin et le masculin divin, et cela que vous soyez un homme ou une femme, n’espérez pas réaliser cette union-là, avec l’autre. Bien sûr, il est possible que ce mariage intérieur ne soit pas tout à fait achevé, mais il suffit que vous ayez engagé le processus, sincèrement et en conscience pour que la relation et la sexualité sacrées deviennent possibles, dans un cheminement commun.
La sexualité sacrée, comme la relation sacrée, exige une sincérité et un respect sans faille, envers soi-même, comme envers l’autre. La confiance aussi doit être présente absolument.


Il est donc important, que vous vous connaissiez bien vous-même, et que vous vous connaissiez bien mutuellement. Pour cela, parlez beaucoup ensemble. Parlez de vous, de l’amour que vous vous portez, de ce que représente pour vous la sexualité, de ce que vous souhaitez vivre ensemble.

N’ayez pas de honte, surtout pas ! Livrez-vous, ouvrez votre cœur.


La seule raison, pour laquelle, je partage avec vous ces connaissances, c’est la joie, de vous amener, vous qui vous sentez prêts et le désirez, vers l’exaltante Lumière de l’Amour Divin.

 

 

A toi Christel,

Je te remercie d’avoir partagé ma vie, de m’avoir montré une partie de qui je suis, merci de m’avoir fait prendre conscience de l’homme capable de douceur que je suis.

Merci pour tout ce que tu m’as apporté chaque jour dans notre relation, d’être cette grande et belle femme, d’être cette ambassadrice de la féminité, et pour finir merci, de m’avoir mis, chaque jour face à moi-même.

(suite à un partage avec Christel).

 

Marie-Madeleine, je suis, une et multiple.
* Voir le message sur le Couple-Liberté et l’Amour Vrai.
** Prononcer « nou-ouann »
Il peut porter aussi d’autres noms. « Barry Long »

 

Auteur : Claude L’heureux

Courriel :

claude@equilife-coaching.com

cllheureux@gmail.com

Site internet :

www.claudelheureux.com

www.danseaveclui.fr

Tél. : 06 86 60 71 01

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *