• Il y a plusieurs mois déjà que le sujet de l’eau s’est imposé au Chou. En échangeant avec notre chère BraveTeam, emballée à l’idée de parler de l’eau selon le point de vue de chacun, l’émulation prit une ampleur aussi vaste que le sujet. Une première question s’est posée : « Allons-nous parler du travail de grands messieurs tels que Masaru Emoto, Viktor Schauberger, René Quinton et d’autres, qui ont fait un travail bien plus que remarquable et précurseur sur l’eau ? » Et la réponse fut évidemment oui ! Nous nous sommes aperçus que bien peu de monde dans notre entourage connaissait toutes ces recherches. Mais nous n’allons pas simplement faire une synthèse de leurs travaux.
    J’ai pour habitude de dire : « Si ça se complique, c’est que le diable veut montrer le bout de sa queue. » La vie est simple une fois que l’on a compris sa logique. Et la nature fonctionne de façon très simple elle aussi, tout comme notre corps. Alors il fut comme une évidence de vous livrer notre dossier spécial le plus simplement du monde. De la source au robinet, en passant par la gestion de l’eau en plein milieu du désert, nos contributeurs partagent avec vous leurs expériences personnelles en matière d’eau, ainsi que leurs questionnements et leur savoir. L’homéopathie, sujet d’actualité décrié, y trouve sa place. Car oui, l’homéopathie cache son secret aussi dans l’eau. Sans parler de l’énorme part quantique, qui a bien plus que son reste dans ce numéro. Pour le reste du magazine, vous trouverez entre autres la suite passionnante de « L’histoire moderne de l’alimentation crue » racontée par Katherine Sirois et l’interview forte en émotion d’une chef crue française, Mikaëlle Quillivic, qui vous offre aussi quelques recettes dans les dernières pages. Stéphane Conti s’attaque à l’olivier, pendant qu’Aude Bongi nous présente un animal totem de circonstance (tant pour ce numéro que dans la vie et l’actu en général), le colibri, et qu’Irèna Banas vous donne plein de raisons gustatives et nutritives de boire de l’eau ! J’espère que vous prendrez autant de plaisir et de nouvelles informations que moi dans ce numéro. C’est ému qu’une fois de plus, j’assiste à ce dévouement sans faille de nos contributeurs à partager avec vous leurs clefs du mieux-être et du vivant.
  • Lancée en France depuis 2016, la bouteille I9 permet d'obtenir une eau restructurée, vivante et informée grâce à la technologie TP, fruit de plus de 30 ans de recherche, protégée par 69 brevets et faisant l'objet de multiples prix d'innovation, d'excellence... Un produit qui remporte un vif succès depuis plus de 5 ans en Europe et ailleurs et qui commence à très bien se vendre en France, un produit que recherchent les personnes soucieuses de rester en bonne santé. On parle de plus en plus d’alimentation vivante, malheureusement pas encore assez d’eau vivante or l’eau se retrouve dans le sang 5 minutes après l’avoir bue et est à la base même de la vie.

     

    Tout sur cette planète contient un code ou une information

    Le scientifique physicien Dr. Yuri Yatsko explique : Il est possible d’enregistrer de l’information et de la transférer à un autre objet. La technologie le permettant n’est pas nouvelle, elle a été développée au siècle dernier. Ceci est possible grâce à un appareil appelé « chembuster » qui peut transférer de l’information sans limite et peut donc être utilisé pour transmettre des pensées, des souhaits et même l’efficacité de la médecine. En langage de tous les jours – un produit informé est un produit contenant de l’information qui lui a été ajouté et qui a un impact positif sur les organismes vivants.
    On retrouve au centre de la bouteille i9 une étiquette appelée aussi balise TP, enrichie de codes numériques soigneusement sélectionnés. Ces codes ont été transférés à cette balise d’information grâce à des chembusters ou émetteurs. La bouteille i9 est informée en utilisant la technologie Poznik (TP), dont il a été prouvé qu’elle influence positivement la structure moléculaire de l’eau grâce à des codes d’information. Boire de l’eau informée par la bouteille i9 influence de façon positive notre bien-être général: cela contribue à accroître notre vitalité  ainsi que notre capacité à lutter contre le stress, la maladie et tout autre facteur nocif à notre santé et notre équilibre. L’eau informée a également un impact très positif sur ​​les animaux et les plantes.
  • L’osmoseur ORIGINE de Zen&Pur permet d’obtenir une eau saine, faiblement minéralisée, et ses 4 étapes de filtration éliminent jusqu'à 99.9 % des polluants présents dans l’eau courante (métaux lourds, médicaments, chlore, fluors, hormones, aluminium, nitrates…). Il ne nécessite aucune installation ni aucun aménagement de votre cuisine. Versez l’eau à filtrer dans la carafe de 5 litres à l'arrière de l'appareil. Elle est ensuite filtrée puis stockée dans le réservoir d’eau de consommation, à l'intérieur de l'appareil. L’eau non pure résiduelle est renvoyée dans la carafe puis refiltrée. L’eau non pure qui reste à la fin du processus de filtration est stockée dans la carafe arrière, à évacuer dans l’évier.
  • L’osmoseur ORIGINE de Zen&Pur permet d’obtenir une eau saine, faiblement minéralisée, et ses 4 étapes de filtration éliminent jusqu'à 99.9 % des polluants présents dans l’eau courante (métaux lourds, médicaments, chlore, fluors, hormones, aluminium, nitrates…). Il ne nécessite aucune installation ni aucun aménagement de votre cuisine. Versez l’eau à filtrer dans la carafe de 5 litres à l'arrière de l'appareil. Elle est ensuite filtrée puis stockée dans le réservoir d’eau de consommation, à l'intérieur de l'appareil. L’eau non pure résiduelle est renvoyée dans la carafe puis refiltrée. L’eau non pure qui reste à la fin du processus de filtration est stockée dans la carafe arrière, à évacuer dans l’évier.