Et si je mangeais un peu d’argile…

 pour régler mes soucis digestifs !!!

Le matin, le midi ou le soir, l’argile en interne peut avoir des effets incroyables sur le corps. Elle fait partie de ces techniques fondamentales que les premiers hommes utilisaient pour se soigner et tous nos ancêtres, qu’ils viennent d’Europe, d’Asie, d’Amérique ou d’Afrique, l’utilisaient pour ses vertus formidables. 

L’argile c’est le remède des pauvres, aussi bienveillante qu’une mère, qui ne coûte rien et qui peut s’utiliser de bien des manières pour résoudre bien des « désordres ». On la retrouve dans tous les courants naturels de santé et c’est bien normal, car l’argile, bordel, qu’elle est efficace !!!

Alors aujourd’hui, je ne développerais pas l’utilisation en externe, sous forme de cataplasmes que l’on utilise, que ce soit pour de simples brûlures à des fractures, des plaies infectées, des problèmes cutanés, des douleurs articulaires, rhumatismales ou encore inflammatoires. Non, aujourd’hui je vais pour parler de l’utilisation en interne de cette argile qui ne nous veut que du bien !

Ma première rencontre avec cette dame sage, c’était il y’a un peu plus d’un an, à la lecture du livre de Raymond Dextreit, hygiéniste et précurseur en la matière, le grand expérimentateur, celui qui s’est guéri lui même. Et pourtant il partait de très très loin…

Alors à la suite de cette lecture (cf : l’argile qui guérit), je me suis lancé dans l’expérimentation. Moi qui étais somme toute encore un peu déconvenue par un état inflammatoire digestif et une constipation opiniâtre, même si mon état s’était particulièrement amélioré à la suite de ma purge à l’huile de ricin (article ici), tout fut balayé par l’argile. 

Elle me permit rapidement d’avoir un confort digestif sans pareil, un transit excellent et le top du top, toutes mes douleurs digestives s’étaient envolées. Elle fut pour moi une béquille incroyable.

Je vous le concède, je suis dans les superlatifs, mais en même temps je ne peux vous mentir, je ne peux pas vous le cacher, ça va emmerder les médecins qui me lisent, les pharmaciens, mais l’argile fera sans doute beaucoup plus que la plupart d’entre-eux dans le cadre de soucis digestifs.

_ Les constipés 

Pour les constipés, elle va littéralement déboucher la situation; Elle va permettre par son action dynamique de relancer le mécanisme permettant au transit de se réguler, de s’affirmer et de fonctionner. Elle va très rapidement normaliser notre système digestif en relançant le processus d’élimination de nos selles. Et là, je vous le garanti, elle sera bien plus efficace que n’importe laquelle de notre pharmacopée chimique actuelle.

Je me souviens d’une amie de la famille, constipée depuis plus de 10 années, prenant quotidiennement ses comprimés et purgatifs que le médecin lui avait prescrit. Elle était sujette aux douleurs que cet état chronique entraine, et me remercia de l’avoir guidé vers cette forme, totalement nouvelle pour elle, de médecine; Celle de la nature qui ne cherche pas à inhiber un symptôme, mais qui va bien plus en profondeur.

Je lui avais promis qu’en moins d’une semaine la situation serait réglée pour ce qui la concerne, et effectivement son mécanisme d’évacuation s’était totalement normalisé. Elle allait enfin à la selle régulièrement et quotidiennement, elle n’en revenait pas, car l’argile agit en douceur !!! Autant vous dire que la prescription du médecin se retrouva à la poubelle … Elle était passée d’une médication chimique avec effets secondaires à une technique 100% naturelle et sans le moindre effet négatif pour le corps.

Souvent je remarque que les personnes à qui je préconise cette cure se retrouvent parfois incommodées au commencement, Et oui l’argile travaille, elle agit ! Et c’est souvent que des éliminations de nuisibles et de matières « étranges » se produisent. Donc là, il ne faut pas avoir peur, il ne faut pas réagir dans la précipitation mais se dire que ce n’est pas à cause de l’argile que nous avons ces nuisibles, ces matières étranges, mais qu’elles étaient là bien avant la cure. Elles sont les symptômes d’un état physiologique plus profond et elles participent aussi beaucoup à notre mal-être digestif, l’argile a seulement entrainé leur évacuation.

_ Les diarrhéiques 

Pour eux aussi les choses vont rapidement s’améliorer. Que ce soit dans le cadre d’une crise aigüe, comme lorsque l’on est malade, ou d’une pathologie chronique avec colopathie fonctionnelle ou n’importe quelle irritation, les résultats seront présents. L’argile permettra de moduler les selles, de ralentir ce transit trop actif, présent sur des tissus trop irrités et ainsi de recréer une élimination normalisée.

L’argile agira directement sur les tissus du système digestif et pourra rester dans les intestins aussi longtemps que le corps en aura besoin.

Dans le cadre d’une mise à la selle trop rapide, mal contrôlée et de type « robinet »  l’emploi du psyllium blond sera très intéressant, car il agira en synergie avec l’argile pour créer du meuble au transit trop rapide.

_ Les ulcérés 

À n’importe quel niveau que ce soit, de l’œsophage, l’estomac (ulcères gastriques), au niveau du duodénum, des intestins (ulcères peptiques), les personnes souffrantes se sentiront soulagées et si elles accompagnent la cure par une bonne hygiène alimentaire et physique, les ulcérés deviendront des soignés. L’alimentation aura une part très importante dans le processus mais l’argile sera la béquille efficace du retour à la santé, et ça c’est beau !!! Bon après il existe plein d’autres méthodes, bien d’autres techniques, mais ici c’est l’argile qui nous intéresse.

Je vais vous donner un exemple, il n’engage que ma compréhension d’étudiant en naturopathie (médecine non reconnue par l’état et souvent comparée au charlatanisme par les grands experts érudits médecins de la faculté de médecine des experts érudits :)). Prenons l’exemple d’une personne souffrante de reflux gastro-œsophagiens. Elle sera assez vite confrontée aux conséquences de cette situation; Il y’aura sensation de mal-être avec dans un premier temps l’impression d’être irrité au niveau de l’estomac ou de l’œsophage. Puis la situation devenant chronique, une sensation de brûlure commencera à faire son apparition, la muqueuse est inflammée, c’est le stade de l’œsophagite. Alors la médecine actuelle préconise les IPP (inhibiteurs de pompes à protons) car ils s’imaginent que le reflux est la conséquence directe d’un estomac trop acide ou d’une dysfonction mécanique au niveau d’un des anneaux (sphincters œsophagiens) qui referment totalement l’estomac après l’ingestion d’un aliment, d’un repas. En réalité plusieurs situations peuvent amener à ce phénomène de rgo mais ce n’est pas en prenant un inhibiteur que les choses s’amélioreront. Cela aura pour effet de calmer ponctuellement la situation sans la régler et avec à la clef les effets secondaires que nous lui connaissons.

Alors le rgo peut provenir d’un foie trop inflammé, comme gonflé, qui sur-élève un estomac lui même trop irrité ce qui empêche les sphincters de pouvoir se refermer correctement. Après, il peut y avoir aussi un truc du côté du diaphragme, d’un stress chronique avec hypo-activité du système nerveux, mais c’est souvent un encrassement prolongé du foie, une congestion de la sphère digestive, qui va entrainer les remontées acides.

Alors la première chose à faire en cas d’ulcération est d’arrêter tout ce qui « irrite »; Les alcools, tabacs, alimentation acidifiante et mauvaises associations sont à proscrire !!! Cela permettra déjà d’abaisser considérablement le feu qui nourrit l’inflammation. Ensuite l’argile permettra de calmer la souffrance engendrée, elle est un puissant anti-douleur naturel ! Elle va, même en restant dans la lumière digestive, agir à distance sur les organes qui en ont le plus besoin, le foie sera visé, et souvent les personnes entreprenant la cure dans ces conditions ressentent comme des gargouillements au niveau de l’hépatique, c’est une bonne chose. Les résultats sont pour le moins surprenant à celles et ceux à qui les experts ont toujours dit qu’il faudra toujours suivre une médication anti-symptomatique stricte et même à penser à l’opération. Ils se rendront compte que l’hygiène de vie sera plus forte que leur médecin, plus efficace que leur médication chimique. Je peux vous en parler sereinement, car tout ce que je vous dis là, je l’ai vécu. 

Mais revenons à nos symptômes.

_ Les irrités / inflammés

Pour les personnes qui présentent douleurs inflammatoires et sensation de brûlure, comme vu au dessus, l’argile apportera un soulagement plutôt rapide. Efficace, elle gère aussi bien les brûlures externes sur la peau avec des cataplasmes, que les brûlures internes par une cure. Elle a la capacité d’agir localement, et aussi longtemps que nécessaire, sur l’endroit abimé, lésionné, ulcéré.

_ Les ballonnés 

Qui dit ballonnement dit fermentation, et qui dit fermentation dit problème de digestion provoquant un transit irrégulier et réduit par une difficulté des organes digestifs à accomplir leurs tâches.

Cette difficulté peut résulter d’une alimentation trop riche et trop raffinée, trop transformée. Il est effectivement courant de voir des personnes qui ne savent même plus manger un fruit ou un légume cru. À un moment ou un autre d’un régime essentiellement basé sur le modèle que propose notre industrie agro-alimentaire, les carences enzymatiques et énergétiques vont commencer à se sentir et les organes commenceront à fonctionner moins bien, un peu comme une télécommande de télévision dont les piles commencent à fléchir, ça ne marche pas à tous les coups.

Notre alimentation moderne pose ainsi le double problème énergie/encrassement, c’est à dire que d’une part elle ne nous apporte plus l’énergie suffisante au bon fonctionnement de notre corps, mais qu’en plus elle va laisser à des niveaux importants des déchets qui vont congestionner nos tissus et empêcher le bon fonctionnement de nos organes.

Les ballonnés sont souvent victimes d’un terrain (le corps) trop encrassé, trop congestionné. Et si l’alimentation est trop éloignée de nos besoins physiologiques, si elle est trop riche en aliments nécessitant de longs temps de digestion, comme la viande et ou les produits animaux dérivés, les produits raffinés et transformés, les stimulants, alors les symptômes associés aux ballonnements s’intensifieront. 

Sur un terrain affaibli, l’alimentation moderne montrera vraiment ses effets pernicieux et les ballonnés sont les victimes de ce phénomène.

Explication : Lorsque nous mangeons un produit qui possède des ingrédients trop raffinés, il nécessitera de très longs temps de digestion (07h00 pour une pâtisserie à base de sucre blanc et farine blanche). Jusqu’ici tout va bien, mais lorsque nous ingérons de tels produits, leur (in)digestion entrainera une décomposition complexe des éléments chimiques présents et/ou vides d’éléments nutritifs. Cette décomposition sera de facto agressive pour nos tissus digestifs et nous aurons beau prendre tous les médicaments du monde, ça ne changera pas ce phénomène. C’est physiologique, notre corps sait digérer les aliments (fruits et légumes) qui sont prévus pour lui, et moins bien les autres.

Alors ces digestions « violentes » entraineront un état inflammatoire, irritant; Le transit sera ralenti et le bol alimentaire commencera à fermenter dans les intestins, ce qui entrainera une formation de gaz plus ou moins odorant. Plus l’état de notre repas sera fermenté, plus l’odeur des gazs seront désagréables, plus nous nous rapprocherons non plus d’un état de fermentation avec formation d’alcool, mais bien de putréfaction, encore plus agressif, encore plus délétère. Nous sommes ici au coeur du phénomène du ballonnement; Mais ce n’est pas tout, car une fois les muqueuses agressées, notre corps produira, pour se protéger, du mucus, des sortes de glaires, pour « lubrifier » les tissus et se préserver au maximum.

Cette « pâte » associée aux colles (résidus des digestions des aliments raffinés et transformés) entrainera à terme, si nous mangeons mal tous les jours, une sorte de plaque mucoïde qui une fois bien installée dans les intestins sera le nid de toutes les vermines et mauvaises digestions possibles. À ce moment là, même une bonne alimentation ne peut suffire à inverser le phénomène, il faut passer à des techniques plus importantes dont l’argile est le penchant le plus doux en terme d’action.

La cure d’argile va permettre, couplée à certaines plantes, de faire bouger la plaque, de l’entrainer vers la sortie. Elle est cette substance étrange que l’on peut observer au début (ou pas) d’une cure, et il pourra être intéressant de réaliser des lavements ou faire appel à des thérapeutes pratiquant l’hydrothérapie du côlon.

L’argile va permettre d’éviter la fermentation en agissant comme une éponge, en enfermant les molécules toxiques, en drainant les éléments indésirables, car là où l’argile passe les poisons trépassent. À noter d’ailleurs qu’il faut toujours prendre l’argile le plus loin possible (plusieurs heures) d’une prise de médicaments car elle annulera ses effets.

_ Posologie 

L’idéal reste de prendre l’argile le matin à jeun, sur une période de 3 semaines au minium. Après on s’arrêtera quand notre corps nous dira stop, par des oublis répétés ou simplement par lassitude, une envie de changement.

L’argile sera verte, blanche, ou même rouge. Vous prendrez celle qui vous attire le plus, même si je conseille fortement la verte pour son action complète. Elle sera bio, 100% naturelle, surfine et/ou ultra-ventilée, chauffée par le soleil.

Le process est le suivant :

1) Prendre d’une cuillère à café jusqu’à 4 cuillères à soupe à déposer dans un verre d’eau de source, la veille au soir.

2) Ne pas remuer, laisser l’argile se déposer au fond du verre.

3) Utiliser uniquement une cuillère en bois ou en plastique (une cuillère en métal dépolariserait l’argile et on ne veut pas).

4) Remuer l’argile le matin en se levant et boire à jeun.

5) Observer les réactions de son corps et adapter en fonction la dose (qui peut augmenter ou diminuer).

6) Adopter une hygiène de vie responsable et en accord avec les possibilités de notre corps pour soutenir le travail de l’argile.

Argiles conseillées :

http://www.argiles-abm.com/fr/contact

https://www.lesargilesdusoleil.fr/argiles-en-poudre-et-concassées/

Merci à Adrien que vous pouvez suivre sur www.justenaturo.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *