L’ail est un aliment miraculeux, aux impressionnantes vertus curatives. La fermentation, outre le fait qu’elle enrichit l’ail en nutriments, permet d’atténuer les conséquences de sa consommation sur notre haleine…


Cette recette est proposée par Louise Browaeys et Hélène Schernberg, dans le livre Je découvre la fermentation, paru aux éditions Terre vivante.

  • Préparation : 25 minutes
  • Fermentation : 1 semaine à 20 °C puis 1 mois à moins de 18 °C
  • Conservation : au frais une fois ouvert

Pour 1 bocal de 750 g : Les gousses de 6 à 8 têtes d’ail épluchées – 500 ml d’eau  – 15 g de sel de mer – Facultatif : thym, romarin, origan, sarriette…

  1. Épluchez les gousses d’ail.
  2. Diluez le sel dans l’eau.
  3. Placez les gousses d’ail entières, et les herbes si vous en ajoutez, dans un ou plusieurs bocaux. Il n’est pas nécessaire d’utiliser un bocal avec joint.
  4. Versez l’eau salée. L’ail doit être entièrement recouvert.
  5. Fermez le bocal et laissez fermenter le temps indiqué. Prévoyez une petite assiette en dessous en cas de débordement du jus.

Utilisation

L’ail lactofermenté remplace l’ail partout où vous l’utiliseriez cru. Il fait merveille dans le houmous, les dips ou les tartinades salées, dans la mayonnaise ou encore dans le pesto. Puisque son odeur est atténuée, vous pouvez en ajouter un peu, écrasé et mélangé à une bonne huile d’olive et à des herbes fraîches, dans vos plats.

Cette recette est tirée du livre Je découvre la fermentation – Du vivant dans mon assiette ! de Louise Browaeys et Hélène Schernberg – éd. Terre vivante – 120 pages – 12 €.

Le livre

Un ouvrage pour se lancer dans la fermentation ! Cette technique précieuse pour les crudivores, qui permet de prolonger la conservation des aliments (légumes, féculents, boissons), d’en multiplier les qualités nutritionnelles et de découvrir de nouveaux goûts. Les auteurs exposent le principe et les vertus des aliments fermentés, et proposent 40 recettes pour débutants. Certaines recettes comportent des aliments cuits, mais on peut toujours les remplacer par des préparations crues.

Photo © Aurélie Jeannette